Alain Juppé est catholique ! Mais son catholicisme se résume à tendre l’autre joue… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Alain Juppé.
Alain Juppé.
©Reuters

Ainsi soient-ils

Alain Juppé est catholique ! Mais son catholicisme se résume à tendre l’autre joue…

L’ancien Premier ministre tire à tout va. Ça lui sera pardonné, car il se réfère au message du Christ.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Alain Juppé est en colère. Mais chez lui c’est une sainte colère. Car il est, et le proclame, catholique. Et c’est en tant que tel qu’il s’en prend avec vigueur à ceux qui évoquent sans arrêt les “racines chrétiennes” de la France pour exclure l’autre. Nicolas Sarkozy, qui n’est pas très catholique*, se sera reconnu. Ainsi que tous les racistes, islamophobes et autres xénophobes.

Alain Juppé est en colère contre les “déclinistes”. Alain Finkielkraut et Eric Zemmour se seront reconnus. Eux aussi ne sont pas très catholiques**. Mais la colère d’Alain Juppé, gardien des Saintes Écritures, ne s’arrête pas là. Et sa voix enfle comme celle de Bossuet (pas sur qu’il ait son talent) pour dénoncer les “bien pensants qui se réclament bruyamment des racines chrétiennes de la France sans y être vraiment fidèles”. Pan sur Sarkozy !

Mais c’est plus loin qu’Alain Juppé touche au sublime. Ceux qui aiment les chants grégoriens apprécieront. “J’ai été élevé dans la religion catholique et j’y demeure attaché. C’est pourquoi j’ai retenu des Evangiles, des Père de l’Eglise, des enseignement des papes que les valeurs chrétiennes c’est l’amour du prochain, l’accueil de l’étranger, le respect de l’autre, l’attention portée aux plus petits, aux plus faibles, aux plus pauvres”. Pétri par le Nouveau Testament et fidèle aux papes, Alain Juppé doit savoir de quoi il parle.

Mais ayant quelques faibles connaissances dans le même domaine que lui, il me semble que ce qu’il a retenu de la parole du Christ, c’est de tendre l’autre joue. Moi, si c’est Alain Juppé qui décerne les brevets de catholicisme, je n’ai -à supposer que j’y postule- aucune chance. Quand j’étais petit j’ai croisé quelques bons curés qui m’ont dit d’ouvrir le Nouveau Testament et de continuer avec l'Apocalypse de Jean. J’y ai lu ceci. “Il est revêtu d’un manteau trempé de sang et il se nomme : la Parole de Dieu. Les armées du ciel le suivait sur des chevaux blancs, vêtues d’un lin blanc et pur. De sa bouche sort un glaive acéré pour en frapper les nations”. Et vous en pensez quoi de l’Apocalypse M. Juppé ? 

Cette expression s'entend ici au sens "sujet à caution, douteux".

** Idem que pour Sarkozy

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !