Alain Benichou - IBM France : "Les données de nos clients resteront en France et seront protégées" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Alain Benichou - IBM France : "Les données de nos clients resteront en France et seront protégées"
©

Le Zap'Éco

Alain Benichou - IBM France : "Les données de nos clients resteront en France et seront protégées"

Le Replay 

Alain Benichou était l’invité de BFM Business ce matin. Le président d’IBM France revient sur les défis de l’entreprise après un siècle de présence en France. Le groupe veut "apporter le meilleur aux entreprises, parce qu’elles doivent se transformer pour affronter l’économie mondiale. C’est une grande fierté pour IBM France d’avoir accompagné les entreprises françaises depuis 100 ans. La SNCF en 1920 et juste après Renault. Finalement, ça leur a permis de devenir des entreprises mondiales". Et de préciser que IBM est une entreprise globalisée : "Je ne sais pas ce que c’est que la nationalité d’une entreprise. IBM a toujours été une entreprise qui fonctionne dans les 175 pays où elle est présente." Sur la sécurité des informations digitales, Alain Benichou rassure : "Les données que nous gérons appartiennent à nos clients. Elles sont en général dans des data-centers français. Le point of delivery sera à Clichy. Les données de nos clients resteront en France et serons protégées."

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

Qui a dit ?

"Nous regroupons 220 coopératives agricoles pour être le bras armé de l’agriculture français à l’international"

Thierry Blandinières, DG de InVivo qui réunit 300.000 agriculteurs, ce matin sur Radio classique. Le directeur général défend la stratégie d’InVivo, tablant sur un doublement du chiffre d’affaires d’ici 10 ans qui s’élève aujourd’hui à 6 milliards d’euros. "Il y a plusieurs types d’agriculteurs aujourd’hui. Tout le monde a sa place. L’agriculteur évolue vers un rôle d’agri-manager, de chef d’entreprise agricole pour développer des produits de qualité à l’international. A nous de trouver les points de force pour trouver de la valeur ensemble. On très mobilisé sur la massification des achats face aux grands concurrents américains pour créer une grande centrale d’achat européenne."

Le tweet du jour

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !