Accepteriez-vous d'être choisi par un partenaire pour votre sexe (le vrai, l'organe) ? L'émission “Naked Attraction” l'a fait | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Accepteriez-vous d'être choisi par un partenaire pour votre sexe (le vrai, l'organe) ? L'émission “Naked Attraction” l'a fait
©wikipédia

THE DAILY BEAST

Accepteriez-vous d'être choisi par un partenaire pour votre sexe (le vrai, l'organe) ? L'émission “Naked Attraction” l'a fait

Arrêtez les blabla et choisissez votre prochain partenaire sexuel sur preuves : son corps nu. La nouvelle émission de la chaîne anglaise Channel 4 ouvre-t-elle la voie aux rencontres toujours plus décomplexées du 21ème siècle ?

Nico Hines

Nico Hines

Nico Hines est journaliste pour The Daily Beast.

Voir la bio »

par Nico Hines - Copyright The Daily Beast

Londres : "Elle a absolument adoré tes boules qui pendent. Mais ça sera quand même non". Ce n’est probablement pas la pire façon d’être largué par une fille, mais ce licenciement a eu lieu devant des millions de téléspectateurs britanniques. Les boules en question – oui, ces boules-là – étaient celles d’un apprenti-gardien de zoo de Liverpool. Maxwell, 24 ans, est apparu dans la première diffusion de "Naked Atttraction", la nouvelle émission qui a scotché les Britanniques sur leurs sofas lundi dernier. "Tournez manège avec des poils", "Tournez manège dans un bordel", ou "Tournez manège avec des glands" : pour les gros titres,  tout dépend de quelle critique horrifiée vous lisez dans les journaux. Le concept de l'émission est pourtant classique : une candidate choisit une personne avec laquelle sortir parmi un panel de 6 personnes. La différence, ici, est que le choix du partenaire potentiel se fait pendant un lent effeuillage, qui s'achève par un corps entièrement nu. Les portes des 6 cabines où se trouvent les candidats ne coulissent pas dans le sens attendu. La première chose que nous avons vu, c’était six paires de pieds. Pendant la première partie du jeu, les portes ont  coulissé jusqu’à ce que notre héroïne, Aina, tombe sur 6 appendices pendants. La voix off : "Ces rencontres commencent là où les bonnes rencontres classiques se terminent : nus". Et quand Channel 4 dit "nu", cette chaîne en partie subventionnée par l’Etat veut bien dire entièrement nu. Il n’y a aucun floutage comme dans "Rencontres nues", émission de VH1 ou "Nus et apeurés" sur Discovery Channel.

Environ 50% de cette nouvelle émission est consacré à des plans serrés de vagins, pénis, abdos, poignées d’amour, tétons, seins et fesses. La caméra adore traîner sur le moindre poil, bouton, vergeture, mais aussi les courbes et protubérances. Aina a émis des appréciations à voix haute sur les pénis qui défilaient devant elle, les examinant comme on examine un morceau de faux-filet chez le boucher. Sa curiosité fut piquée par un homme à l’organe démesuré, entouré d'un tatouage d’oreilles et d’yeux d’éléphant. Nul besoin de tatouer la trompe. "Sympa le zizi", dit Aina, l’air de rien. La prothèse qu’il portait à la place d'une jambe est passée quasiment inaperçue.

Ensuite, on a révélé les torses des candidats : quelques abdos, quelques pectoraux, et des ventripotents pour faire bonne figure. Statistiquement, les femmes préfèrent les hommes potelés aux musclés, nous dit-on. Aina n’était pas de cet avis et quelques kilos de chair inutile ont à leur tour été éliminés. Après avoir examiné les pénis, les poils pubiens, la taille des tétons, on découvre enfin le visage embarrassé du candidat, joint à ces lambeaux de viande.

Les deux hommes restant en course devaient maintenant se comparer l’un à l’autre. Rob, plus petit, plus rond et moins bien membré que l’autre, dût se rendre à l’évidence. "J’aimerais bien avoir son pénis" admit-il. "Enfin, pas littéralement" se reprit-il devant des téléspectateurs qui devait marmonner la même chose chez eux. Avant d’avoir le droit de choisir son partenaire, ce fut au tour d’Aina de se dévêtir. "Est-ce que vous aimez une toison bien fournie ?" demanda le présentateur aux deux finalistes.  Ils opinèrent, regardèrent le buisson d’Aina avec un sourire narquois, comme s'ils se rendaient compte du surréalisme de toute cette histoire.

A en croire la frénésie qui s'est emparée des réseaux sociaux, beaucoup de téléspectateurs partageaient ce sentiment plus tôt dans la soirée. "Naked Attraction est la pire chose que j’ai jamais vue. Juger des gens sur leur corps est au-delà du tordu, putain. Je me sens triste en fait", écrit Ellie Gartside. "Naked Attraction est probablement la pire émission que j’ai jamais vu", renchérit Algie Mitchell. Les critiques abondent dans la presse : "Quiconque doute de l’influence désastreuse du porno sur Internet n’a qu’à regarder 5 minutes de 'Naked Attraction' pour se rendre compte des dégâts. Pour toute une génération, l’exposition constante à des images sexuelles crues a totalement fait rendre l’âme à l'érotisme", critiquait The Daily Mail. "C’était triste et déprimant. Dieu sait que Channel 4 a déjà montré de la merde à la télé mais là, on touche le fond de l'abîme". The art desk l’a comparé, de façon négative, à 'Sex box', une précédente émission de la même chaîne dans laquelle deux participants devaient avoir une relation sexuelle dans une cabine étroite sur le plateau pour ensuite décrire l’expérience en détail au public. "Comme si ça n’avait pas été si peu britannique déjà, voici maintenant 'Naked Attraction'". Près de 20 téléspectateurs ont même déposé une plainte devant l’Autorité de surveillance de la télévision britannique.

Derrière toute cette hystérie, il est difficile de trouver quoi que ce soit de choquant ici. Bien sûr que le troisième rendez-vous avec ton nouveau copain - celui où tu découvres ses petits secrets tout nus - est déterminant. Si tu ne trouves pas ton partenaire attirant sans ses vêtements chics, il y a peu de chances que tu restes avec lui. Durant leur interview, à la fin, Aina et son homme-éléphant avaient l’air très heureux ensemble. Et comme le chantent 'The Artic Monkey', on cherche tous la même chose, alors pourquoi jouer aux timides ? "La seule raison pour laquelle tu es là. Alors, de quoi tu as peur ? C’est toujours la même chose pourtant. C’est pour ça que tu es ici".

Channel 4 a essayé de travestir le tout en expérience biologique ou sociale. "C’est quelque chose de léger qui veut explorer les secrets de l’attirance dans les couples et démontrer que nos instincts primaires continuent de jouer un rôle primordial dans ces choix" , dit un porte-parole. Peut-être. Beaucoup a été dit sur le fait que nous sommes tous beaux, sur les goûts et les couleurs, mais au final – et au vu des deux premiers épisodes – c’est la grosse nana et le mec au petit zizi qui se sont fait virer. Ce n’est pas de la science, ce n’est pas non plus la fin de temps. C’est juste drôle. Et tu peux parier que pas mal de gens qui s'offusquent sur Facebook retourneront regarder l'émission la semaine prochaine.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !