8 canettes pour un transat : ce que deviennent nos emballages une fois recyclés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
8 canettes pour un transat : ce que deviennent nos emballages une fois recyclés
©Atlantico

Seconde vie

8 canettes pour un transat : ce que deviennent nos emballages une fois recyclés

Le recyclage est le geste écologique par excellence. De l'aluminium devenu moteur automobile à l'acier transformé en chariots de supermarché en passant par le verre éternellement réincarné en verre : panorama des potentialités foisonnantes du recyclage.

Aurélie  Martzel

Aurélie Martzel

Aurélie Martzel est responsable de la communication d'Eco-emballage.

Voir la bio »

Atlantico : Que deviennent nos emballages recyclés ?

Aurélie Martzel : La réalité des applications est très industrielle. On est dans un circuit massif, on parle de trois millions de tonnes d'emballages recyclés par an. Les débouchés massifs et à haute valeur ajoutée, c'est ce qui fera la pérennité.

Avec le papier carton et les briques alimentaires, on refait du papier et on refait des emballages en carton. Le verre peut être recyclé à l'infinie pour refaire du verre. Une bouteille en verre est composée à 75% de verre recyclé. Aujourd'hui, on ne sait plus produire des emballages en verre en France, sans le geste de tri de l'habitant. Avec l'acier recyclé, nous construisons aujourd'hui des rails de chemin de fer, des boîtes de conserve, des chariots de supermarché. L'aluminium a également des application industrielles, on fabrique ainsi des blocs moteur automobile, des cadres de vélos et de trottinettes.

Les bouteilles plastiques permettent de créer du textile comme des laines polaires mais aussi des membranes d'étanchéité de toiture et des tubes d'évacuation des eaux usées. Avec une bouteille d'1,5L on fabrique une bouteille d'1L. Il faut deux pots de confitures pour faire une bouteille en verre. Il faut huit boîtes de conserve pour faire une casserole, cinq canettes en alu pour faire un aérosol. Et trois boite de céréales  pour faire une boite à chaussure.

Quel est le taux de recyclage des emballages en France ?

On recycle 67% des emballages en France, c'est ce que l'on recycle le mieux alors qu'ils ne représentent que 1% des déchets mais il s'agit d'une partie très visible. D'où une conscience environnementale plus développée sur ce sujet que sur d'autres. Un décret a été pris le 1er avril 1992 sur le recyclage des emballages offrant deux possibilités aux entreprises. Soit, elles peuvent organiser elle même leur tri de manière individuelle, soit elles sous-traitent. A l'époque on recyclait déjà le verre, mais de manière très faible, le taux de recyclage était de 18%. Ce sont les collectivités locales qui sont chargées de collecter les emballages sont appuyé sur le système de collecte des collectivités locales.

Aujourd'hui, 99% du territoire est couvert par le dispositif de collecte. Tout est géré par Eco-emballage, les entreprises ne le font pas seules. On prélève 700 millions auprès des entreprises et cela finance le recyclage. Il faut couvrir 80% du coût des collectivités locales ET le consommateurs doit faire son tri. Aujourd'hui, une vraie filière industrielle de tri a été développée en France. La matière recyclée a pris de la valeur et en 2013 les recettes générées par les matériaux se sont élevées à 250 millions
d'euros.

Tous les matériaux ne connaissent pas le même taux de recyclage. L'acier se recycle à 97%, l'aluminium à 32%, le papier carton à 67%, les briques à 45% et les bouteilles et flacons en plastique se recyclent à 49%. Le verre qui est une matière noble se recycle à 86%. Seule une bouteille de plastique sur deux est recyclée, ce n'est pas suffisant pour approvisionner les industriels qui ont intégré des matières recyclées dans leur processus de fabrication. Trop souvent encore, les habitants ne pensent pas à recycler leurs flacons de shampoing.

Quel est le circuit que suivent les emballages ?

Une fois qu'on a trié, cela part dans le camion, direction le centre de tri. Les étapes de tri sont nombreuses. Les matériaux, sont triés, retriés, séparés les uns des autres. Ensuite, on met en balle les différents matériaux, ces « cubes » d'une tonne de matières, sont envoyé dans les usines de recyclage.

Quel est aujourd'hui le poids de l'économie du recyclage ? Quelles sont les perspectives d'avenir ?

Aujourd'hui, 88% des déchets sont traités en France. Les emballages font 500 kilomètres maximum pour regagner leur usine de recyclage. En France nous sommes très autonomes en matière de déchets. Notamment par rapport à l'Allemagne qui exporte beaucoup plus ses déchets.

En termes de perspectives d'avenir, nous travaillons sur deux axes. L'axe matière, comment recycler plus de plastique ? Car 600 000 tonnes ne rentrent pas dans les consignes de tri. Un autre chantier consiste à essayer de capter les petits emballages en aluminium. L'autre axe de travail est un axe territorial, car il y des bons et des mauvais élèves. En Bretagne, on tri 68 kilo par habitant. Les mauvais élèves du tri sont l'Ile-de-France et le sud est.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !