10 choses que vous ignoriez probablement sur les feux d’artifice (et qui vont vous étonner) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Atlantico lève le voile sur les secrets des feux d'artifice
Atlantico lève le voile sur les secrets des feux d'artifice
©Reuters

Fête nationale

10 choses que vous ignoriez probablement sur les feux d’artifice (et qui vont vous étonner)

Si vous pensez que les Russes ont inventé les feux d’artifice il y a tout juste 20 ans et que du colorant alimentaire suffit pour créer des explosions teintées de vert, de rouge ou de bleu, cet article devrait vous intéresser.

C’est LA tradition incontournable de tout 14-Juillet qui se respecte : pas de célébrations sans feux d’artifice. Mais outre qu’ils ont été inventés par les Chinois il y a fort, fort, longtemps, savez-vous qui a eu l’idée de colorer les feux d’artifice (et comment on fait) ou encore qu’ils perturbent complètement les oiseaux ? Si ce n'est pas le cas, et si vous voulez briller en société ce 14 juillet, les lignes qui suivent devraient vous intéresser.

  • 1. Les feux d’artifice ont été inventés avant les armes (et pas l’inverse)

Entre 600 et 900 après Jésus-Christ, des alchimistes chinois ont mélangé accidentellement du salpêtre avec du soufre et du charbon de bois découvrant par hasard ce qui allait être appelé plus tard la poudre à canon. Cette poudre est très vite adoptée par les Chinois qui l’utilisent lors des célébrations. Mais rapidement, les militaires s’intéressent à ses propriétés explosives. La première utilisation connue de la poudre dans une arme remonte à 1046.

  • 2. Basiquement, il ne s’agit que de réactions chimiques

Un feu d’artifice nécessite trois composants pour exister : un oxydant, du combustible et un mélange chimique pour la couleur. L’oxydant va casser les liaisons chimiques du combustible permettant ainsi la libération de l’énergie, sous forme de chaleur et de lumière. Une petite étincelle est nécessaire pour démarrer cette réaction. Et c'est tout.

  • 3. Une couleur = un élément chimique

Derrière les "Oh, la belle rouge, oh la bleu" audibles très fréquemment lors des feux d’artifice, il n’y a que de la chimie. En se consumant, les matériaux libèrent de l’énergie sous forme de lumière avec des longueurs d’ondes spécifiques qu’il suffit de connaitre pour colorer un spectacle pyrotechnique. 

Ainsi, l’ajout de potassium donne du violet, le sodium, du jaune, le magnésium, du blanc, le soufre, du doré et l’aluminium de l’argenté.

  • 4. Les Chinois ont inventé le feu d’artifice, mais ce sont les Italiens qui lui ont donné de la couleur (et de la hauteur)

En 1830, des pyrotechniciens italiens ont eu l’idée de créer des "bombes" en forme de cornet de glace contenant tous les éléments nécessaires pour faire un feu d’artifice. Ils ont également eu l’idée de projeter ces bombes dans les airs et ont répertorié les éléments chimiques qui permettaient de colorer les feux.

  • 5. Non, Marco Polo ne fut pas le premier à rapporter la poudre en Europe

L’histoire veut que Marco Polo ait ramené la poudre à canon en Europe au 13e siècle, lors de son très long voyage en Chine, utilisé par les Chinois pour leurs feux d'artifice. Mais il se pourrait que les Européens aient eu accès à cette poudre un peu plus tôt, du temps des Croisades, rapporte le site smithsonianmag.com.

  • 6. Avez-vous remarqué que les sons peuvent varier ?

Et ça aussi, surprise, c’est de la chimie. Dans les petites bombes propulsées en l’air, du sel, du sodium ainsi que du potassium sont superposés en couches. Lorsque l’une d’elles brûle, elle libère un gaz qui produit un sifflement associé au bruit du feu d’artifice. En modifiant les ingrédients, les pyrotechniciens peuvent obtenir des sons différents.

  • 7. Les feux d’artifices sont toxiques

Les feux, en explosant, libèrent dans l’atmosphère des métaux lourds, des dioxines, du perchlorate et d’autres polluants qui peuvent avoir, à haute dose, une impact négatif sur notre santé. Le Barium, qui permet d’obtenir des feux d’artifice vert, peut causer de sérieuses lésions aux poumons.

Certaines entreprises cherchent désormais comment remplacer le Barium, et d’autres composants nocifs, par des substituts plus inoffensifs.

  • 8…. et ne se recyclent pas (du tout)

Etonnant, non ? Vu la composition des feux d’artifice, qui sont, en outre, voués à exploser et à se désagréger dans les airs, leur recyclage est quasi-nul.

  • 9. Certains ont peur des feux d’artifice

Et il n’y a pas de nom compliqué pour désigner cela. Il s’agit juste de la peur des feux d’artifice. Elle peut toucher les humains, mais aussi les chiens et les chats. Les oiseaux ne sont pas particulièrement friands des feux d'artifice, car cela les désorientent.

  • 10. Les feux d’artifice sont dangereux

Cela peut paraître évident, puisque l’on parle d’engins explosifs. Pourtant, en 2012, 8.700 personnes ont été blessés aux Etats-Unis en manipulant des feux d’artifice par eux-mêmes. Un chiffre qui est passé à 11.300 personnes en 2012.

Lu sur smithsonianmag.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !