"UBU" : Jarry méritait mieux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"UBU" : Jarry méritait mieux
©

Atlanti-culture

"UBU" : Jarry méritait mieux

Virginie Romefort pour Culture-Tops

Virginie Romefort pour Culture-Tops

Virginie Romefort est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

 

Voir la bio »
THEATRE
 UBU
d’après UBU sur la Butte et UBU Roi
D’Alfred Jarry,
Création collective : conception artistique de Olivier Martin Salvan, Chorégraphie Sylvain Rieleu, Composition musicale David Colosio
Avec  Mathilde Hennegrave ,Thomas Vlanchard, Robin Causse, , Olivier Martin-Salvan, Gilles Ostrowsky
 
INFOS ET RESERVATIONS 
·       Jusqu’au 23 Avril : Théâtre des Bouffes du Nord ,37 Nis bd de la Chapelle, Paris 10e
      Réservations: 01 46 07 34 50 . www.bouffesdunord.com » Du mardi au samedi à 20h30, Dimanche à 16h.
·       Du 25 avril au 6 mai : Maison des Arts de Créteil, www.maccreteil.com.
 
THEME 
Ubu Roi est une parodie burlesque sur le pouvoir, la prise de pouvoir, et l’amour insensé du pouvoir total.
Après avoir envahi la Pologne, UBU  prend le pouvoir , massacre les nobles, les magistrats, les financiers, puis s’empare des trésors.
Egoïste avide et bête, Ubu recherche son bonheur physique sous toutes ses formes.
 Par peur de perdre le pouvoir il devient omnipotent. La  caricature du Dictateur en devient comique, et fait apparaitre le tyran comme une marionnette mécanique.
La version courte que constitue  « Ubu sur la Butte » accentue cette caricature, ses aspects pulsionnels et potaches.
 
POINTS FORTS
La créativité indéniable de la mise en scène  qui fait évoluer le Pére UBU sur un terrain de sport où  les nations s’affrontent. Le trône y est vécu comme un podium La scène transformée en ring est installée au centre du théâtre.
Les spectateurs assis autour de celui ci  assistent donc au ballet acrobatique des comédiens, sorte de mixte d’aérobic et de GRS (gymnastique rythmique synchronisée).
Dans son babygros rayé Le Pére UBU court en rond sur le terrain. Les nations sont représentées par les comédiens en tenue de lutteurs, à l’effigie des drapeaux des nations.
Beaucoup de courses de sauts, de cris et d’agitation autour de bloc de mousse que l’on imagine en chevaux et en épées.
J’avoue que tout cela m’a plutôt fait pensé à  « Intervilles » (sans les interventions malicieuses de Guy Lux), par son coté portache.
Il faut également saluer la performance physique des acteurs dans ce parcours athlétique.
 
POINTS FAIBLES 
- Malgré la mise en scène innovante, je n’ai pas été convaincue par l’ensemble.
L’acoustique est épouvantable et pénalise le spectateur d’une grande partie  du texte.
(Quand les comédiens vous tournent le dos cela ne facilite par les choses...) .
 
- Au delà de la provocation, essentielle dans ce spectacle, est-il utile  demander aux  comédiens, dont la plastique est assez éloignée de celle des Chippendales,  de se dévêtir tels de grands sportifs au vestiaire, ou de simuler masturbation et fellation ?
Sans parler du simulacre d’assassinat des magistrats par la sodomie !
Il semble que ce type de parti pris soit actuellement à la mode au théâtre. Je ne suis  pas certaine que cela illustre vraiment le caractère burlesque de la pièce.
 
EN DEUX MOTS 
 « On parle beaucoup aujourd’hui d’un besoin permanent de se vider la tête sans se demander à quel moment on la remplit ». O. Martin-Salvan. Je ne suis pas certain que ce soit en voyant ce spectacle...
 
L’AUTEUR 
Alfred Jarry (1873-1907), est un poète, romancier, écrivain et dramaturge français, qui fut également dessinateur et graveur.
Caricaturant en 1888 son professeur de physique, il crée la première version de UBU Roi, sous forme de comédie. Plusieurs versions seront présentées par la suite dont la plus célèbre au Théatre de l’Oeuvre en 1896, qui suscitera une polémique semblable à celle de la bataille d’Hernani. Il crée en 1903 une version de cette pièce,  raccourcie  en 2 actes, Ubu sur la butte, jouée initialement par des marionnettes.
 
RECOMMANDATION : A LA RIGUEUR

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !