"Tous à poil" ? Jean-François Copé s'indigne bien à tort | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-François Copé, président de l'UMP.
Jean-François Copé, président de l'UMP.
©Reuters

Nudité, nudité chérie...

"Tous à poil" ? Jean-François Copé s'indigne bien à tort

Ce petit livre, recommandé aux enfants des écoles, a révolté le président de l'UMP. Il se trompe, comme souvent.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Donc – et de son propre aveu – le sang du président de l'UMP "n'a fait qu'un tour" quand il s'est procuré "Tous à poil". Il l'a même feuilleté puisque il a brandi l'objet du délit lors d'une émission de télévision. "Ce n'est pas acceptable", s'est-il écrié avec des accents qui ressemblent à ceux de Christine Boutin. "Tous à poil. Tous, le chien, les enfants, les maîtresses et maîtres d'école, la baby-sitter..." ! La baby-sitter ? Et pourquoi pas le baby-sitter ? Copé a révélé ainsi sa véritable nature sexiste et machiste...

Le président de L'UMP s'est demandé "s'il fallait en rire". A mon humble avis oui. Et de lui aussi un peu. Ce que ne comprend pas Copé c'est qu'un inoffensif étalage de zizis et de zézettes est propre à combattre très efficacement la théorie du genre qu'il pourfend par ailleurs. En effet les petits garçons seront confortés dans leur identité de petits garçons en observant les zézettes des petites filles. Et les petites filles auront tout le loisir de s’émerveiller en découvrant que les petits garçons ne sont pas faits comme elles. Alors les LGBT pourront aller se rhabiller (c'est une façon de parler) !

Il y a aucune raison de s’arrêter en si bon chemin et de réserver aux enfants cette nudité de salubrité publique. Oui, tous à poil ! Certains le sont déjà. François Hollande si on en juge d'après les sondages calamiteux qui ne lui ont pas laissé grand-chose sur la peau. Les journalistes de Libération qui n'auront bientôt plus de papier pour cacher leur nudité. Les Femen qui ont déjà commencé par le haut. Et surtout des millions et des millions de chômeurs et chômeuses déshabillés pour l'hiver et pour toutes les saisons que le Bon Dieu fait.

Mais tout cela, convenons-en, n'est pas très sexy. Il faut aller plus loin pour la France retrouve ses élans et ses étreintes fraternelles d'antan. Oui, tous à poil ! Les Français et les Françaises (j'ai, en tant qu'hétérosexuel, une petite préférence pour elles...) de droite et de gauche, d’extrême droite et d’extrême gauche. Oui, tous à poil ! Ils verront leurs différences et comprendront alors qu'elles peuvent – ô combien elles peuvent les rassembler. Tous à poil ! Et de préférence les plus connus (connues) car ils (elles) se doivent de donner l'exemple.

Julie Gayet plutôt que François Hollande (lui c'est déjà fait). Carla Bruni plutôt que Nicolas Sarkozy (il est quand même un peu maigrichon). A droite Rachida Dati et NKM. A gauche Najat Vallaud-Belkacem et Anne Hidalgo (pas Bertrand Delanoë car j'ai peur d'être troublé). Au centre Rama Yade. Et parmi les vedettes de Youtube Nabila (mais elle c'est presque déjà fait) et Dieudonné (à condition que ce soit interdit aux enfants, leurs âmes fragiles pouvant être facilement traumatisées par la laideur).

Rien n'est plus de nature à réconcilier une nation déchirée que cette vision poétique d'une France toute nue. Et donc dépouillée de tout haine et ressentiment. Rêvons un peu. Des hommes de droite découvriront avec appétit que des filles de gauche ont des atouts qu'ils ne soupçonnaient pas. Des hommes de gauche se laisseront émouvoir par les délicieuses bourges de la Manif pour tous. Et de de cette fraternité retrouvée naîtront des enfants qui ne devront rien à la GPA et la PMA !

A lire du même auteur : Le gauchisme, maladie sénile du communisme, Benoît Rayski, (Atlantico éditions), 2013. Vous pouvez acheter ce livre sur Atlantico Editions.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !