"Moura, la mémoire incendiée" d'Alexandra Lapierre : épique, palpitant, et romanesque en diable | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Moura, la mémoire incendiée" d'Alexandra Lapierre : épique, palpitant, et romanesque en diable
©

Atlanti Culture

"Moura, la mémoire incendiée" d'Alexandra Lapierre : épique, palpitant, et romanesque en diable

Alexandra Lapierre a publié "Moura, la mémoire incendiée". Pour fêter ses 7 ans, Culture-Tops lance "7 ANS DE COUPS DE CŒUR" : une sélection des meilleurs livres publiés depuis 2013. Bonne (re)lecture !

Culture Tops

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »

"Moura, la mémoire incendiée" d'Alexandra Lapierre

Editions Flammarion - 730 pages

RECOMMANDATION
En priorité


THEME
Epique, palpitant, et romanesque en diable.

Dans sa nouvelle biographie romancée, Alexandra Lapierre nous raconte Moura. Cette aristocrate ukrainienne , grande aventurière du XXe siècle, a été la folle passion d'un agent secret britannique alors que la Russie vacillait, la muse et même un peu plus de l'écrivain Gorki, la dernière compagne de H.G Wells, tout en se mariant trois fois, le tout en même temps. Sacré tempérament que cette femme... 

Le Tsar, Staline, Churchill et de Gaulle l'ont adorée ou honnie. Elle était le feu, la glace, la passion pour les uns, l'espionne pour les autres. Incandescente et mystérieuse, elle était la vie à tout prix!

Des fastes de la cour du tsar aux prisons de Staline, Moura a tout connu et tout traversé avec pour seule devise: "La vie, toujours!".

POINTS FORTS
Moura est un précipité d'âme russe: féroce, dense, complexe, tumultueuse, romantique. Dans la fureur, dans le sang, elle aime à perdre haleine. Et Mon Dieu que ça fait du bien de voir des femmes comme elle!

Incontestablement le travail de recherche de l'auteur, qui a hanté les bibliothèques et fait revivre cette Europe du début du XX° siècle, a été considérable et lui a permis de nous livrer un grand roman historique.

La petite et la grande Histoire se mêle et s'entremêle; on ne peut que conseiller la lecture de cet ouvrage aux élèves réfractaires des manuels de l'éducation nationale, ils y apprendront beaucoup plus sur cette Europe en construction. 

On avale ce roman comme Moura a avalé la Vie: goulûment.

POINTS FAIBLES
Le lecteur pourrait à la rigueur regretter une trop grande bienveillance de l'auteur vis à vis de son héroïne dont elle est tombée vraisemblablement sous le charme. Et encore...

EN DEUX MOTS
Ce roman est à l'image de la vie de Moura: épique, palpitant, romanesque en diable.

UNE PHRASE
Comme dit H.G. Wells dans sa biographie: "Moura reste Moura. Humaine, imparfaite, sage, drôle, folle et je l'aime".  (Wells in love) 

L'AUTEUR
Alexandra Lapierre, auteur de nouvelles, romans et biographies, a été couronnée par de nombreux prix. Pour construire ses biographies romancées, souvent sur des personnalités féminines oubliées par l'histoire, elle mène de véritables  et minutieuses enquêtes qui la conduisent dans le monde entier. Outre ses études de lettres à la Sorbonne, elle est diplômée de "fine arts" aux Etats-Unis. 

Chronique publiée le 2 juin 2016.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !