"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Les incosolés Minh Tran Huy
Les incosolés Minh Tran Huy
©

Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

Minh Tran Huy a publié "Les Inconsolés" aux éditions Actes Sud.

Nicolas Gaudemet, pour Culture Tops

Nicolas Gaudemet, pour Culture Tops

Nicolas Gaudemet est chroniqueur pour Culture-Tops.

Voir la bio »

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy

Actes Sud - 315 p., - 21,50 €

RECOMMANDATION

Excellent

THEME 
Les Inconsolés raconte un premier amour tragique entre Lise, qui n’envisage la vie qu’à travers les contes de fée et la littérature, et Louis, jeune héritier qui ne jure que par l’argent et le pouvoir. En toile de fonds, de semblables amours inconsolables entre les parents de Lise, ou issus des contes de notre enfance.

POINTS FORTS
L’écriture veloutée, d'une douceur moelleuse.

L’oscillation entre le merveilleux et le gothique, entre le contemporain et les légendes anciennes.

La structure chorale qui ne dévoile son mystère qu’aux derniers chapitres.

La chute fort bien amenée dès la première page du roman.

L’exotisme du Vietnam, terre d’origine de Lise — et de l’auteure à qui l’héroïne emprunte de nombreux traits.

POINTS FAIBLES 
Ce n’est pas un point faible, mais le lecteur avide de rebondissements rencontrera d’abord une langueur et une installation minutieuse des personnages, sciemment nourrie de clichés, avant que ceux-ci ne se retournent et ne permettent à l’intrigue de se déployer, magistrale, jusqu’à la chute.

EN DEUX MOTS
Un conte féérique aux accents de thriller gothique, cruel et lumineux.

UN EXTRAIT 
« Accrochée au bras de Louis pour ne pas tomber, j’ai grimpé une marche après l’autre l’escalier pour gagner la Chambre — la clef de voûte de mon rêve de pierre. Des bougies brûlaient aux quatre coins de la pièce, ainsi qu’au chevet d’un lit à baldaquin aux courtines brodées d’argent. Je me suis approchée de la rangée de fioles dont le temps avait à peine terni l’éclat. J’ai examiné les fins motifs — lys et violettes, lierre et vigne vierge, tiges d’asphodèles, brins de bruyère, chèvrefeuille et noisetier. De minuscules inscriptions couraient tout au long de leurs cols, que j’ai tenté de déchiffrer, en vain. »

L'AUTEUR
Minh Tran Huy est critique littéraire et écrivain. Après La Princesse et le Pêcheur (Actes Sud, 2007), La Double Vie d’Anna Song (Actes Sud, 2009 ; prix Drouot 2010, prix Pelléas 2010) et Voyageur malgré lui (Flammarion, 2014), elle signe avec Les Inconsolés son quatrième roman.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !