"Le voyage d'Octavio", de Miguel Bonnefoy : une œuvre profonde, empreinte d'une poésie délicate | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Le voyage d'Octavio, de Miguel Bonnefoy. Editions Rivages - 124 pages.
Le voyage d'Octavio, de Miguel Bonnefoy. Editions Rivages - 124 pages.
©

Le livre du jour

"Le voyage d'Octavio", de Miguel Bonnefoy : une œuvre profonde, empreinte d'une poésie délicate

Le jeune Octavio, au grand corps "taillé à coups de serpe dans un tronc", ne sait ni lire, ni écrire, et il cache ce secret au fond de lui-même. Simple, modeste, pudique et rêveur, il rencontre Venezuela, une femme élégante et distinguée, qui va l'initier à un double alphabet, en répondant à sa soif d'apprendre et à sa soif d'aimer.

Marie De Benoist pour Culture Tops

Marie De Benoist est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

 

 

Voir la bio »

L'auteur

D'origine vénézuélienne, Miguel Bonnefoy, 28 ans, lauréat du Prix du Jeune Ecrivain de langue française en 2013 pour sa nouvelle Icare, vit à Paris.

Thème

Le jeune Octavio, au grand corps "taillé à coups de serpe dans un tronc", ne sait ni lire, ni écrire, et il cache ce secret au fond de lui-même. Simple, modeste, pudique et rêveur, il rencontre Venezuela, une femme élégante et distinguée, qui va l'initier à un double alphabet, en répondant à sa soif d'apprendre et à sa soif d'aimer.

Il va faire partie d'une confrérie de voleurs, sous la houlette de Guerra, qui veut bâtir une utopie, en exerçant le cambriolage comme un art délicat et en soumettant le choix des victimes au vote démocratique des membres de cette drôle d'assemblée ! Il se croit heureux, alors qu'il doit bientôt partir pour un long voyage initiatique, qui lui fera découvrir l'histoire de son peuple et contempler la beauté de son pays.

Pur et curieux, il se met au service des autres, se transforme en Saint Christophe, transmet à son tour les bases de l'alphabet et parvient à déchiffrer l'écriture née de la nature avant de revenir dans son village pour une dernière et superbe transfiguration.

Points forts

• Une œuvre profonde, empreinte d'une poésie délicate.

• Le monde, la nature, les êtres sont perçus à travers "une forêt de symboles", qui établit des "correspondances", à la manière de Baudelaire, entre l'humain, le végétal, le minéral et le sacré.

• Des phrases sublimes qui résonnent en nous comme une musique baroque.

Points faibles

• une fable symbolique et allégorique, qui s'adresse surtout aux amateurs de prose poétique.

• un récit picaresque, qui peut déconcerter ceux qui ne connaissent pas cet univers.

En deux mots...

A l'occasion de ce voyage initiatique, Miguel Bonnefoy dépeint magnifiquement la nature luxuriante du Venezuela, et nous présente ses habitants comme des enfants du mythe, dans ce "pays de passage". Il mêle harmonieusement la réalité et le merveilleux, le concret et l'abstrait, le profane et le sacré grâce à un style flamboyant, coloré d'images chatoyantes.

Une phrase

Cet apologue montre à quel point l'alphabet est bien pour chaque homme la clé de tout : "Chaque lettre dans sa bouche prenait la résonance d'une promesse." p.56

Recommandation

ExcellentExcellent

Informations

Le voyage d'Octavio, de Miguel Bonnefoy. Editions Rivages - 124 pages.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !