"Le compte à rebours est enclenché" : l'Etat islamique inonde les réseaux sociaux de photos suggérant que ses partisans sont déjà au cœur de l'Europe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
"Le compte à rebours est enclenché" : l'Etat islamique inonde les réseaux sociaux de photos suggérant que ses partisans sont déjà au cœur de l'Europe
©

Daesh en Italie

"Le compte à rebours est enclenché" : l'Etat islamique inonde les réseaux sociaux de photos suggérant que ses partisans sont déjà au cœur de l'Europe

Profitant de la crise des réfugiés syriens et libyens, des djihadistes de l'EI se seraient glissés dans les rangs de migrants pour infiltrer le continent.

Exploitant leur pouvoir de terreur jusqu'au bout, des partisans du groupe djihadiste Etat Islamique (EI) ont récemment posté des photos sur les réseaux sociaux montrant qu'ils avaient déjà rejoint le territoire européen. Profitant de la crise des réfugiés syriens et libyens, ces terroristes se seraient glissés dans les rangs d'immigrés pour atteindre les portes de l'Europe et notamment celles de l'Italie.

C'est en tout cas devant le Colisée de Rome, des véhicules de police ou dans des lieux publics tels que des gares et des expositions très visitées, que les partisans de l'EI ont photographié des morceaux de papier sur lesquels était inscrite la mention suivante : "Jusqu'à l'heure zéro". Après avoir vanté les exécutions de plusieurs chrétiens, l'EI braque son sabre vers l'Europe comme l'avait menacé l'organisation terroriste en février dernier.

En effet, au début de l'année, les djihadistes de l'EI s'étaient peu à peu emparés des côtes libyennes, cherchant à prendre le contrôle du pays tout entier et forçant les civils à fuir clandestinement vers  l'Italie. Les djihadistes avaient déclaré dans une vidéo montrant les exécutions de 21 coptes égyptiens "Vous nous avez vu sur les collines Syriennes, mais maintenant nous sommes au sud de Rome. En Libye" avertissant ainsi, qu'ils arrivaient. C'est ainsi que les djihadistes de Daesh sont entrés sur le territoire italien, situé à seulement quelques centaines de kilomètres des côtes libyennes, se mêlant aux réfugiés et menaçant les européens de futurs attentats. Dans leurs messages assassins, les terroristes de l'Etat Islamique déclarent qu'ils sont à Rome : "Nous sommes dans vos rues".

Parallèlement à son entrée en Europe, l'EI a également affirmé avoir pris le contrôle de la ville irakienne de Ramadi, située à une centaine de kilomètres de Bagdad. L'organisation terroriste a revendiqué sa victoire sur des forums djihadistes dimanche : "Dieu a permis aux soldats du califat de nettoyer toute la ville de Ramadi […] Ils la contrôlent, avec les bataillons de chars et de lanceurs de missiles s'y trouvant, ainsi que le centre de commandement des opérations (de la province d'Al-)Anbar", a-t-elle déclaré, se félicitant d'avoir abattu "des dizaines de membres des forces pro-gouvernementales".

Lu sur Mail Online

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !