"La révolution des toilettes" : le gouvernement chinois pourrait publier le nom des usagers indélicats | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
"La révolution des toilettes" : le gouvernement chinois pourrait publier le nom des usagers indélicats
©DR

Révolution du trône

"La révolution des toilettes" : le gouvernement chinois pourrait publier le nom des usagers indélicats

Les toilettes publiques en mauvais état sont un très gros problème en Chine. Le gouvernement veut une "révolution des toilettes".

Antoine Bienvenu

Antoine Bienvenu

Antoine Bienvenu est journaliste.

Voir la bio »

Tous les voyageurs qui se sont rendus en Chine ont pu constater qu’il compte un nombre impressionnant de toilettes publiques... et que beaucoup sont très sales, et très malodorantes, l’odeur se faisant parfois sentir à « 100 mètres à la ronde ». Certaines sont étonnantes, sans cabine fermée, les usagers faisant leurs gros besoins devant tout le monde. Souvent le papier toilette manque quand ce n’est pas l’eau.

Le site officiel de l’Administration Nationale du Tourisme de Chine l’annonce fièrement sur son site Internet : « Le 15 février, le premier jour de travail après les vacances de la Fête du Printemps 2016, l'Administration nationale du tourisme a organisé la conférence 2016 de travail national sur la révolution des toilettes à Wuhan, Hubei ». Travailleurs de toute la Chine, unissez-vous, vous n'avez à perdre que les mauvaises odeurs.

Pour répondre aux moqueries des étrangers, et faire la promotion du tourisme, le gouvernement a décidé la construction de 17 000 nouveaux lieux d’aisance tandis que 8 000 anciens seront rénovés.

Parallèlement, les autorités ont considéré qu’il faut réajuster l’étiquette des lieux. Avec une punition pour ceux qui se comportent mal. Le responsable National du Tourisme a suggéré que les usagers indélicats pourraient être black listés. Dans le Daily China, Li Shihong, chef adjoint de l’Administration nationale du tourisme de Chine déclare que « Beaucoup de gens passent énormément de temps à se rhabiller, mais ils ne prennent pas une seconde pour tirer la chasse d'eau ».

Concrètement, on ne sait pas encore comment fonctionnerait le dispositif, mais il pourrait être semblable à l’initiative qu’à déjà prise cette administration de rendre publics les noms des touristes chinois s’étant mal comporté à l’étranger : 16 personnes sont nommément listées sur son site Web pour avoir par exemple provoqué une bagarre dans un avion ou une boutique.

Une proposition à l’étude consisterait en une révolution avec des commodités répondant au standard occidental, voire plus, agrémentés d’écrans de télé, du Wifi, de canapés, d’un distributeur automatique d’argent. Des toilettes 5 étoiles.

A LIRE AUSSI (dans le thème) : 5 choses improbables et très sérieuses à savoir sur l'obsession culturelle japonaise pour les toilettes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !