"La prétendue innocence des fleurs" : un polar ciselé à la perfection | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"La prétendue Innocence des fleurs", de Frank Calderon et Hervé de Moras, Ed. Scrineo.
"La prétendue Innocence des fleurs", de Frank Calderon et Hervé de Moras, Ed. Scrineo.
©Reuters

Atlanti-culture

"La prétendue innocence des fleurs" : un polar ciselé à la perfection

Si vous cherchez un grand polar pour les vacances, n'hésitez pas, choisissez "La Prétendue innocence des fleurs". Vous ne ferez pas comme tout le monde et vous ne serez pas déçu.

Charles-Emmanuel De Torcy pour Culture-Tops

Charles-Emmanuel De Torcy pour Culture-Tops

Charles-Emmanuel De Torcy est chroniqueur pour Culture-Tops. 

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

Les auteurs 

C'est un roman écrit à 4 mains, par Frank Calderon, scénariste et producteur (Femme de loi, Alice Nevers, le Juge est une femme) et Hervé de Moras, enseignant.

Thème

Un combat aux aspects manichéen oppose un juge d’instruction, Marc Ferrer, à un avocat qui ne quitte jamais les zones limites du droit et de la morale, Richard Albuquerque. Un jeu de piste que seul une parfaite connaissance du langage des fleurs permet de suivre. Une intrigue à la fois soutenue et poétique où les fleurs ne sont pas si innocentes et les coupables pas si fautifs que ça…

Points forts

- Une écriture précise et remarquable qui mêle sans fausse note l’intrigue policière au romantisme : le lecteur à très vite l’impression que le 2 auteurs ne font qu’un.

- L’histoire est complexe sans être compliquée ; les personnages sont consistants et crédibles; les situations sont vraisemblables et le suspens savamment entretenu.

- La qualité des descriptions des lieux, des personnages et des émotions font que le lecteur a l’impression de voir un film.

- Un roman ciselé à la perfection.

Points faibles

Un roman en couleur qui se lit comme on regarde un film; le risque étant d'oublier parfois l’intrigue, parce que "détourné" par la poésie du récit. Alors, pour raccrocher...

En deux mots...

- Le thème du combat entre le juge et l’avocat constitue un véritable piège à clichés dans lequel les auteurs ne tombent pas une seules fois. - Un roman qui ne ressemble à aucun autre : de l’adrénaline, de l’émotion, de la poésie, de l’information, tout y est savamment dosé pour vous faire éprouver un plaisir de lecture mêlé, original et unique.

Recommandation

En prioritéEn priorité

Tweet Culture-Tops

"Adrénaline, émotion, poésie, information : un grand polar."

Suivre @culturetops sur Twitter.

Informations

"La prétendue Innocence des fleurs", de Frank Calderon et Hervé de Moras, Ed. Scrineo.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !