"L'Arabe du futur, une jeunesse au Moyen-Orient" de Riad Sattouf : une plongée très réussie, entre 1980 et 2000, dans la vie d'un enfant élevé entre Moyen-Orient et France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"L'Arabe du futur, une jeunesse au Moyen-Orient" de Riad Sattouf : une plongée très réussie, entre 1980 et 2000, dans la vie d'un enfant élevé entre Moyen-Orient et France
©

Atlanti Culture

"L'Arabe du futur, une jeunesse au Moyen-Orient" de Riad Sattouf : une plongée très réussie, entre 1980 et 2000, dans la vie d'un enfant élevé entre Moyen-Orient et France

Riad Sattouf a publié "L'Arabe du futur, une jeunesse au Moyen-Orient". Culture-Tops propose depuis fin mars 2020 des chroniques de livres et de BD "hors actualité".

Bertrand Devevey pour Culture-Tops

Bertrand Devevey pour Culture-Tops

Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. 

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 

Voir la bio »

"L'Arabe du futur, une jeunesse au Moyen-Orient" de Riad Sattouf 

Allary Editions (4 tomes parus entre 2014 et 2018)

 

RECOMMANDATION
Excellent


THEME
Une plongée très réussie, entre 1980 et 2000, dans la vie d'un enfant élevé entre Moyen Orient et France.

L'Arabe du Futur est une série de romans “autobiographiques” qui racontent l'enfance du dessinateur Riad Sattouf. Né d'un père syrien et d'une mère française et fièrement bretonne, il passe son enfance entre les deux cultures, d'abord en Libye et en Syrie tout en restant en vacances ou lors des séparations de ses parents, en lien avec la France. La 4 tomes parus entre 2014 et 2018, racontent les tentatives de son père pour faire de son fils un musulman éduqué et moderniste, à l'image de la propagande des dictatures militaires du Moyen Orient, au long des années 1970 à 2000.

Il raconte, pour l'enfant, ses parents et sa famille, la difficulté de se situer entre ces cultures, la rudesse de l'éducation dans un village rural, les petites combines du quotidien, la lente aspiration de son père par les traditions musulmanes, jusqu'à la rupture de son couple et le retour en France. Riad met ces années en scène avec un regard d'enfant, puis d'adolescent, avec humour et sincérité. L'Arabe du Futur aborde en  quatre volumes et 800 pages, la vie de l'auteur, des premiers pas au début de l'adolescence.

 

POINTS FORTS
1. Un sujet tout à fait inhabituel en bandes dessinées. L'autobiographie donne toute la vérité du récit, qui nous immerge dans le quotidien d'un enfant à qui est donnée l'injonction de devenir "l'Arabe du Futur", c'est-à-dire la synthèse de la tradition et de la modernité en pays musulman. On comprend vite que l'exercice est difficile !

2. Le regard d'enfant donne beaucoup de vérité au récit de la vie quotidienne en Libye et en Syrie, dans les années 80 à 90. Les allers et retours en France, le regard de sa mère et de ses grands parents, les conflits qui naissent de la distance entre la vie occidentale et ses facilités et la vie en pays arabes avec sa rudesse, sa rusticité et ses traditions sont extrêmement bien rendus, avec une dimension sociologique rarement décrite dans ce contexte. 

3. Le style graphique de Riad Sattouf est très particulier, et en l'espèce, enfantin. Il nous aide à nous mettre dans sa peau, à comprendre les situations vécues, avec la naïveté, mais aussi l'acuité d'un regard d'enfant. A noter que ses dessins sont monochromes, mais avec une dominante de couleur pour chaque lieu de vie : jaune pour la Libye, rose pour la Syrie et le Liban, bleu pour la France. 

 

POINTS FAIBLES
Une fois encore, prudence sur le qualificatif de point faible : le style graphique de Sattouf, très simple, que l'on peut rapprocher du dessin de presse, et le parti pris enfantin, pourront dérouter les amateurs de BD plus "conventionnels". 

 

EN DEUX MOTS
L'Arabe du futur a été pour moi une formidable découverte. Une fois encore, la BD est un moyen formidable pour apprivoiser un sujet qu'il n'est pas nécessairement facile de découvrir par le livre ou le reportage. La vie d'un enfant, élevé entre deux cultures et deux mondes, l'Occident chrétien et le Moyen Orient musulman, dans les années 80/90, est un sujet d'autant plus intéressant qu'il est traité avec humour et sans parti pris. On y sourit, on y rit, on s'étonne, ou se consterne parfois, mais au bout du compte, on partage cette vie entre tendresse et déchirements, entre fierté et désarroi, à une époque ou le fondamentalisme ne séparait pas encore les communautés. 4 tomes, 800 pages, un tome 5 à venir fin 2020, c'est une somme ! C'est aussi un voyage partagé avec l'auteur, "juste et fidèle", selon les termes d'un journaliste syrien, un témoignage que je trouve particulièrement réussi. 

 

UNE ILLUSTRATION

L'AUTEUR

Riad Sattouf, né d'un père syrien, devenu professeur d'université et d'une mère bretonne, est un auteur dessinateur de bandes dessinées français. Si la célébrité est arrivée avec L'Arabe du futur, il a publié séries et albums, dont, dans Charlie Hebdo, La vie secrète des jeunes puis dans l'Obs, les Cahiers d'Esther, série qui se poursuit au rythme d'un album par année de vie d'Esther !

Il est aussi réalisateur (notamment Les beaux gosses, les Cahiers d'Esther sur Canal +), acteur et graphiste. Son Arabe du futur s'est très vite imposé comme un succès de librairie, traduit en 22 langues… sauf en arabe où seul un éditeur a accepté le principe de publier le Tome 1. Mais pour Riad Sattouf, ce sera tout - ou rien ! Ce roman graphique a également reçu de nombreux prix.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !