"Jean-Yves Le Drian - Le glaive du Président" : solidité, habileté, vision politique ; le"Duc de Bretagne" a de l'étoffe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"Jean-Yves Le Drian - Le glaive du Président" : solidité, habileté, vision politique ; le"Duc de Bretagne" a de l'étoffe
©Musée d'Orsay

Atlanti-culture

"Jean-Yves Le Drian - Le glaive du Président" : solidité, habileté, vision politique ; le"Duc de Bretagne" a de l'étoffe

Jean-Noël Dibie pour Culture-Tops

Jean-Noël Dibie pour Culture-Tops

Docteur en droit, Jean-Noël Dibie a une très longue expérience de l'audiovisuel et des médias : directeur de la SFP (Société française de production), responsable des affaires européennes à France Télévision, conseiller du directeur général de l'UER (Union européenne de radio-télévision). 

Aujourd’hui consultant, il s’investit dans les activités de recherche, notamment au sein d’EUROVISIONI, et d’enseignement (président du conseil pédagogique de l’EICAR, l’Ecole des métiers du cinéma de l’audiovisuel et des nouveaux médias, et chargé de cours à l’EDHEC).

Jean-Noël Dibie est l'auteur d'un A-book en six parties paru en 2014 sur Atlantico éditions : Communication politique, le plus vieux métier du monde

 

Voir la bio »
LIVRE
Jean-Yves Le Drian. Le glaive du Président
d'Hubert Coudurier 
Ed. Plon 
240 pages
RECOMMANDATION : BON
THÈME
Ce travail d’un journaliste, qui ne se veut pas biographe, confirme que le destin d’un homme politique se forge dans ses rencontres avec les événements.
La première partie de l’ouvrage est dédiée à l’ascension politique de Jean Yves Le Drian, fin connaisseur des réseaux bretons, qui s’est peu à peu imposé comme l’un des pivots de la galaxie des catholiques sociaux de Bretagne. Le surnom, « le saumon rose », souligne son habilité à remonter les courants du Parti Socialiste.   
La seconde partie de l’ouvrage est consacrée au ministre de la défense reconnu. Celui-ci, plus encore que « glaive du président », s’est imposé comme son interlocuteur privilégié dans la conduite d’une politique cherchant à compenser les multiples difficultés intérieures par des engagements militaires extérieurs, en Afrique et au Moyen Orient.
POINTS FORTS
Au travers de la vie d’un homme politique, l’ouvrage rappelle au lecteur quelques grandes étapes de la vie politique nationale et internationale des dernières décennies.
L’accent est, notamment, mis sur la politique africaine de la France et l’engagement de l’Etat dans l’exportation de nos matériels militaires. 
POINTS FAIBLES
L’ouvrage n’ayant pas d’ambition biographique ou historique, le lecteur peut être dérouté par l’absence de chronologie.
EN DEUX MOTS
Les hasards de l’édition ont fait que le Press Club de France a organisé, le 21 mars, une présentation du livre d’Hubert Coudurier, conjointement à celui de Jean Bothorel, « Nous avons fait l’amour, vous allez faire la guerre », lors d’un débat au titre évocateur « Quand la décomposition politique mène à la guerre ». Les deux journalistes-écrivains bretons se sont inquiétés de l’affaiblissement de la force de conviction du politique, induit par la Société de l’Information, qui a pour corolaire l’accroissement du pouvoir des médias. Trop de transparence décrédibilise les hommes politiques en soulignant leur propension au mensonge et/ou à la violence. 
En son temps, Platon affirmait déjà qu’un excès de liberté peut engendrer la tyrannie.
UN EXTRAIT
Ou plutôt trois, qui traduisent l'esprit du livre:
- Page 95 - "L’expression « une poigne de fer dans un gant de velours » s’applique parfaitement au duc de Bretagne. Mais Le Drian a l’intelligence de maintenir les apparences de la concertation".
- Page 102 - "Le Drian s’aligne sur l’attitude de Hollande qui lui fait confiance. Même si ce dernier, bousculé par l’actualité du terrorisme, se passionne de plus en plus pour la géopolitique".
- Page 198 – "La guerre économique est à mains égard plus dangereuse que la lutte antiterroriste. Elle fait beaucoup plus de morts".
L’AUTEUR
Né à Morlaix en 1958, Hubert Coudurier, Directeur de l’information et copropriétaire du Télégramme, journal édité à Brest, préside Télévision Bretagne Ouest, Tebéo, chaîne lancée en 2009.
Journaliste à l’AFP (83/85) puis à France 3 (85/90) au service politique étrangère, auditeur de la 45ème session de l’Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN), il porte un intérêt tout particulier aux affaires diplomatiques et de défense. Cette passion se retrouve dans son œuvre d’écrivain : Le monde selon Chirac-Les coulisses de la diplomatie française (Calmann-Lévy 1998), Amours, ruptures et trahisons (Fayard 2008) Et les masques sont tombés - Les coulisses d’un quinquennat (Robert Laffont 2012).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !