"Ce que tu as fait de moi" de Karine Giebel : un polar qui fait revivre avec talent le thème de la tragédie antique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Ce que tu as fait de moi" de Karine Giebel : un polar qui fait revivre avec talent le thème de la tragédie antique
©

Atlanti Culture

"Ce que tu as fait de moi" de Karine Giebel : un polar qui fait revivre avec talent le thème de la tragédie antique

Karine Giebel a publié "Ce que tu as fait de moi". "Cette nuit, c'est le patron des Stups, le commandant Richard Ménainville, qui doit confesser son addiction et répondre de ses actes dans une salle d'interrogatoire. Que s'est-il réellement passé entre lui et son lieutenant Laëtitia Graminsky ? Comment un coup de foudre a-t-il pu déclencher une telle tragédie ?".

Robert Haehnel pour Culture-Tops

Robert Haehnel pour Culture-Tops

Robert Haenhel est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

Karine Giebel a publié "Ce que tu as fait de moi" 

Lecteurs : Lila Tamazit et Vincent Schmitt Version audio réalisée par : LIZZIE en 2020 ; Version ebook : KINDLE; (version imprimée : BELFOND en 2019) Durée : 16 Heures 08, 2CD MP3, 20,90 Euros

RECOMMANDATION
Bon


THEME
Le suspense  est imparable. L’action se déroule dans un commissariat, les  protagonistes sont des policiers, mais ce livre n’est pas ou pas seulement un roman noir. En réalité  on se trouve face à une authentique tragédie. A la fin de cet ouvrage, le commandant Richard Ménainville, chef de la brigade des stups de la ville de L., se pose une question : « Ce que tu as fait de moi ? ». Il peut légitimement se la poser. Lui qui était un policier respecté, un « patron » charismatique adoré par son équipe se voit, depuis toute cette nuit, interrogé dans son commissariat, comme un vulgaire suspect, par Jobert, divisionnaire de l’IGPN (la police des polices). 

Quelques bureaux plus loin, la lieutenante Laetitia Graminsky, qui avait rejoint la brigade pleine d’espoir et de motivation,  est  interrogée par l’adjoint de Jobert ; elle  peut, elle aussi se poser cette même question: « Ce que tu as fait de moi ? ».   

Un double huis-clos nous fait assister à un voyage au bout de la passion qui mêle amour,  haine, vengeance et désir que rien ne pourra arrêter, qui brisera leurs deux  vies et les mènera à l’indicible, à l’horreur de cette nuit fatale. On se trouve face à une authentique tragédie. Faut-il perdre sa passion ou s’y perdre, le dilemme est connu, nos deux personnages ont fait leur choix. Choix qui, à l’image des héros des tragédies antiques, les mènera inéluctablement vers cette nuit funeste.

POINTS FORTS
Une construction sans faille, celle d’un double huis-clos, pour nous faire vivre la montée irrépressible de la passion dans toutes ses manifestations. 

Cette double confession distille un récit crédible porteur d’un suspens  d’une grande facture.

POINTS FAIBLES
Le dénouement pourra être perçu, par certains, comme irréaliste ou exagéré. Mais, de notre point de vue,  cela ne nuit pas à la qualité de l’ouvrage.

EN DEUX MOTS
Ce livre nous montre l’étendue et la diversité du roman policier. Il nous fait revivre avec talent le thème de la tragédie antique.

L'AUTEUR
Collectionneuse de prix littéraires et auteur reconnue de thrillers psychologiques, Karine Giebel est née en 1971. Elle est l’auteur de Meurtres pour rédemption (2006), des Morsures de l’ombre (2007) – prix du festival de Cognac 2008 et prix SNCF du polar 2009 – et de Chiens de sang (2008). Pour Juste une ombre (2012), elle reçoit le prix Polar francophone du festival de Cognac et le Prix marseillais du polar en 2012. Purgatoire des innocents (2013) confirme son talent et la consacre « reine du polar ». Elle publie ensuite  Satan était un ange (2014), De force (2016), Terminus Elicius (2016) puis de D’ombre et de silence (2017), un recueil de nouvelles. Les livres de Karine Giebel se sont vendus à plus d’un million d’exemplaires à ce jour et sont traduits dans une douzaine de langues.

LES LECTEURS 

Lila Tamazit est une véritable touche-à-tout : théâtre, cinéma, cabaret, chant… Elle travaille beaucoup avec sa voix qu’elle prête à de nombreux projets : spot publicitaire, habillage sonore, doublage et bien sûr des livres-audio.

Vincent Schmitt,  entre au Conservatoire de Paris, il devient très actif au théâtre entre autres sous la direction de Patrice Chéreau, Jean-Pierre Vincent ou encore Jérôme Savary et au cinéma où il tourne pour Bertrand Tavernier, François Ozon et nombre de prestigieux réalisateurs. Il a participé à une centaine de dramatiques sur France Culture. En 2013, il enregistre son premier livre-audio Immortelle Randonnée de Jean-Christophe Rufin et reçoit le prix du meilleur livre-audio de l'année.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !