« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Illustrations
Illustrations
©Reuters

La démagogie, c'est tout un art

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

Il va donner la parole au peuple... et c'est lui qui choisira la question.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Lors de la Convention Citoyenne pour le climat, le président de la République a annoncé qu'il allait organiser une consultation populaire sur la grave question qui était au centre du débat. L'urgence de ce référendum était manifestement évidente. En effet, comme au poker, Macron est assuré d'avoir le carré d'as. Et cela d'autant plus qu'il a plein d'as cachés dans la manche de son veston...

C'est lui, et lui seul, qui formulera la question. Par exemple : « Voulez-vous que l'air soit plus pur ? ». Bingo ! D'autres possibilités s'offrent à lui. « Pensez-vous que le CO2 est nocif ? »... « Estimez-vous que la planète mérite d'être sauvée ? »... Carré d'as à tous les coups. Des esprits malveillants, dont je suis, pourraient imaginer d'autres questions. « Êtes-vous prêts à abandonner vos voitures au diesel ? »... « Acceptez-vous de chauffer vos maisons et logements à 17 degrés au lieu de 20 ? »... « La possession d'une trottinette électrique doit-elle être rendue obligatoire ? »... « Voulez-vous que la France se couvre de millions d'éoliennes ? »... Ces questions, bien sûr, ne seront pas posées : quand Macron joue au poker, c'est toujours pour avoir un carré d'as.

On s'abstiendra de tout autre commentaire sur la probité et l'honnêteté d'un référendum sur le climat. Mais on ne peut s'empêcher de penser qu'il y a d'autres sujets qui intéressent les Français. Pourquoi pas un référendum sur le RIC (référendum d'initiative citoyenne) ? Ne pourrait-on pas demander au peuple souverain ce qu'il pense d'un retour de la proportionnelle aux les élections législatives ?

Et la privatisation d'ADP ? Voilà un beau sujet. Il y en a d'autres encore que le chef de l’État ne retiendra pas car le climat ça ne mange pas de pain et c'est gagnant. Nous allions oublier le maintien de l'âge de la retraite à 62 ans. Mais ce ne sera pas nécessaire car nous apprenons à l'instant que le gouvernement, couché dans ses bottes, vient de capituler devant les grévistes.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !