Youtube s'apprête à bloquer certains artistes comme Adele et les Arctic Monkeys | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Le logo Youtube
Le logo Youtube
©DR

Alerte rouge

Youtube s'apprête à bloquer certains artistes comme Adele et les Arctic Monkeys

Selon le PDG de la société, certains labels indépendants refuseraient de signer les conditions tarifaires de son service de diffusion en flux par abonnement. Les premiers blocages auront lieu "dans les jours qui viennent".

Et si l'on pouvait plus regarder TOUT ce qu'on voulait sur Youtube ? Le géant américain de la vidéo vient d'annoncer qu'il entendait bloquer les clips issus de certains labels indépendants. En effet, ces derniers refuseraient de signer les conditions tarifaires de son service de diffusion en flux par abonnement. Les premiers blocages auront lieu "dans les jours qui viennent", a déclaré Robert Kyncl, directeur des opérations commerciales de la plateforme, dans le Financial Times ce mercredi 18 juin. Notamment victimes de cette initiative : la chanteuse Adele et les Arctic Monkeys.

Selon Robert Kyncl, 95 % des labels ont signé les nouvelles conditions tarifaires. Mais certains labels indépendants, comme XL Recordings et The XX and Domino, refuseraient de signer. Il y a quelques semaines, ils avaient accusé Youtube de les menacer de retirer leur catalogue s'ils refusaient des conditions tarifaires qu'ils jugeaient "fortement défavorables" et "non négociables". En France, le syndicat des producteurs indépendants avait alors déclaré que si Youtube ne revenait pas sur sa position, "les organisations professionnelles représentant les intérêts de ce secteur seront contraintes de saisir la Commission européenne".

L'année dernière, Youtube avait déjà arrêté de diffuser des publicités accompagnant les vidéos musicales sur sa plateforme, dans le cadre de douloureuses négociations avec la Sacem et de grands éditeurs internationaux (auteurs-compositeurs, France), les privant ainsi d'importantes sources de revenus. 

 

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !