Le yéti à l’épreuve de l’ADN | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le yéti à l’épreuve de l’ADN
©

Mystère et boules de neige

Le yéti à l’épreuve de l’ADN

Une équipe anglo-suisse veut démontrer l’existence du yéti grâce à des analyses ADN.

Et si le yéti avait vraiment existé ? C’est en tout cas le mystère que tente de percer des chercheurs britanniques et suisses. Des scientifiques de l’université d’Oxford et du musée zoologique de Lausanne vont donc examiner des restes de la créature, dont la présence a été signalée dans l’Himalaya.

"C'est un domaine que tout universitaire aborde avec beaucoup d'excitation [...] Il regorge de témoignages excentriques de faux grossiers", souligne Bryan Sykes, chercheur du Wolfson College d'Oxford, qui partage la direction du projet avec Michel Sartori, directeur du musée de Lausanne.

La légende du yéti court dans le monde occidental depuis la publication d'une photo montrant une empreinte de pas gigantesque, prise par les membres d'une expédition pour la conquête de l'Everest en 1951. La créature avait toutefois été aperçue longtemps avant dans des zones isolées d'Amérique, où on la nomme sasquatch, ainsi que dans le Caucase et à Sumatra.

Selon l'une des hypothèses avancées pour expliquer l'existence hypothétique du yéti, il s'agirait d'hommes de Néandertal ayant échappé à la disparition. Les analyses ADN de l'équipe anglo-suisse auront notamment pour but de déterminer si la présence de gènes communs aux Néandertaliens est plus importante chez les habitants des zones où sa présence a été signalée.

Lu sur FranceTV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !