William et Kate reçus pour la première fois à l'Elysée par François Hollande | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
William et Kate reçus pour la première fois à l'Elysée par François Hollande
©

Opération séduction

William et Kate reçus pour la première fois à l'Elysée par François Hollande

Le duc et la duchesse de Cambridge passeront 48 heures à Paris afin de réchauffer des relations un peu éprouvées par le Brexit.

Le Brexit, so what ? Ce vendredi, le prince William et son épouse Kate ont été accueillis au pied du perron de l'Élysée par le chef de l'Etat François Hollande. Une nuée de photographes et de caméramans, fait exceptionnel, étaient regroupés dans la Cour d'honneur. Il s'agit de leur première visite officielle en France, à l'heure où les Britanniques s'apprêtent à quitter l'Union européenne. Le couple le plus célèbre du Royaume-Uni a traversé la Manche dans l'espoir de réchauffer des relations rendues quelque peu distantes par le Brexit. 

Et pour ce faire, le programme est chargé. Ce soir, Kate et Williams sont les invités d'honneur  d'un dîner très mondain avec des comédiens, comme les acteurs Kristin Scott-Thomas, Audrey Tautou, Jean Reno ou les navigateurs Armel Le Cléac'h et Alex Thomson, ou encore l'écrivain lauréate du prix Goncourt, Leïla Slimani et la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Samedi matin, le couple princier a rendez-vous aux Invalides pour rencontrer des victimes et des secouristes des attentats de Paris et de Nice. Ensuite, ils devraient visiter un musée parisien avant d'assister au match de rugby France-Pays de Galles. A noter que des déplacements similaires sont prévus d'ici l'été en Allemagne et en Pologne pour le couple.

Lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !