Elle n'applaudit pas son violeur : la pom pom girl condamnée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Elle n'applaudit pas son violeur :
la pom pom girl condamnée
©

Le monde à l'envers

Elle n'applaudit pas son violeur : la pom pom girl condamnée

La jeune fille devra même indemniser son lycée à hauteur de 45 000 dollars.

La Cour suprême américaine vient de mettre fin à deux ans d'un combat judiciaire aux Etats-Unis

Tout commence au cours d'un match de base-ball. Une jeune fille, connue sous les seules initiales "HS", membre de l'équipe des pom pom girls, refuse d'encourager l'un des joueurs de son lycée qu'elle avait accusé de viol quelques mois plus tôt. Celui-ci s'en était tiré avec deux ans de mise à l'épreuve, des travaux d'intérêt général, une amende et des cours de gestion de la colère.

Ulcérée, la jeune fille de 16 ans voit donc revenir le violeur quelques semaines plus tard au lycée, et réintégrer l'équipe de base-ball. Un jour de match, elle refuse de le soutenir, ce qui lui vaut d'être exclue de l'équipe. Sa famille attaque l'école en 2009, en estimant que le droit à la liberté d'expression de HS a été bafoué. Mais leur requête est repoussée au motif que l'appartenance à l'équipe des pom pom girl lui fait endosser une fonction de porte-parole, ce qui la fait donc renoncer volontairement à sa liberté d'expression. 

Une cour d'appel fédérale a confirmé le jugement en septembre 2010, en l'assortissant d'une amende de 45 000 dollars pour avoir engagé des "poursuites frivoles". La Cour suprême l'a confirmé lundi.

Lu sur The Independent

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !