Vie extraterrestre : la découverte d'eau sur un astéroïde suggère l’existence de planètes habitables | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Vie extraterrestre : la découverte d'eau sur un astéroïde suggère l’existence de planètes habitables
©Reuters

Pendant ce temps à des milliards de km

Vie extraterrestre : la découverte d'eau sur un astéroïde suggère l’existence de planètes habitables

Pour la première, les deux éléments jugés indispensables à la vie sur une autre planète sont réunis hors du système solaire.

La vie est sans doute possible ailleurs que sur Terre. C’est ce que suggère une étude parue jeudi dans le magazine Sciencerelatant la découverte des restes d’un astéroïde riche en eau gravitant autour d’une étoile mourante, à quelque 170 années-lumière de la Terre. L’objet céleste aurait été composé de 26 % d’eau, une proportion importante quand on sait que l’eau ne représente que 0,02 % de la masse de la Terre.

"Jusqu’ici, la présence d’eau avait déjà été détectée dans l’atmosphère d’exoplanètes géantes et gazeuses mais jamais encore dans un corps rocheux", écrit Maxisciences. Si la découverte provoque autant d’enthousiasme chez les astronomes, c’est que pour la première fois les deux éléments jugés indispensables à la vie sur une autre planète sont réunis : de l’eau et un corps rocheux. Surtout que les auteurs de l’étude, qui ont analysé les données transmises par le télescope Hubble, ont aussi mis en évidence la présence de silicium, de fer et d’oxygène dans les débris.

"Le fait de trouver autant d'eau dans un tel corps céleste de grande taille signifie que les matériaux formant les planètes habitables et de telles planètes elles-mêmes ont existé ou existent encore dans le système stellaire GD 61 et probablement dans de nombreux autres systèmes similaires", assure Jay Farihi, l’un des astrophysiciens à avoir fait cette découverte.

Lu sur Maxisciences.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !