Vexé, Jean-François Copé réclame des excuses à Sophie Marceau | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Vexé, Jean-François Copé réclame des excuses à Sophie Marceau
©Reuters

Âme blessée

Vexé, Jean-François Copé réclame des excuses à Sophie Marceau

Apprenant que l'ancien président de l'UMP avait voulu participer au casting de "La Boum," la comédienne en a profité pour le tacler sévèrement.

Attention, polémique politico-cinématographique dans l'air. Dans une interview pour Society, la comédienne Sophie Marceau apprend que Jean-François Copé, ex-président de l'UMP, avait envisagé de se présenter en 1980 au casting de "La Boum", le film qui avait rendu célèbre l'actrice. Manque de chance, une vilaine angine avait alors cloué le jeune homme au lit. "Peut-être que ça aurait rendu service à la politique s'il avait fini au cinéma" s'est amusé Sophie Marceau. "Il était peut-être un peu pur à l'époque…"

L'histoire aurait pu se terminer sur ce tacle bien senti. Mais, Jean-François Copé, visiblement blessé par la remarque, s'est fendu d'un billet à ce propos sur son blog. "Sophie Marceau que j’admire comme des millions de Français, vient de déclarer dans une interview que j’étais 'impur'. Une insulte. Comme cela. En passant" écrit-il. "J’aurais 'rendu service' à la politique, dit-elle, si je n’en avais pas fait. Mais que sait-elle au fait de mon action au service de la France ?" affirme Jean-François Copé avant de lister ses différents combats politiques, lorsqu'il était ministre et député.

"Depuis un an maintenant, après avoir subi une campagne de haine et de soupçons mensongers qui a eu peu d’équivalent dans notre histoire politique récente, j’ai entrepris par le silence un chemin de résilience et de reconstruction que je suis loin d’avoir achevé" affirme-t-il philosophiquement soulignant que les mots de la comédienne l'avaient "blessé" et qu'il espérait désormais "un simple mot de regret." Présente à Cannes, l'actrice n'est pas (encore) revenue sur le sujet.

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !