Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
©Capture d'écran / Ohmymag

Un EHPAD en folie !

Var : un strip-tease dans une maison de retraite fait d’heureux résidents

Dans le Var, des chippendales ont donné un spectacle au sein d’une maison de retraite. La soirée s’est annoncée épique et les retraités se sont même prêtés au jeu de la séduction.

Une maison de retraite en fête ! La résidence senior le Jardin des Orchidées, à La Farlède a accueilli la troupe des Gentlemen chippendales, ce jeudi 12 décembre. En effet, trois stripteasers sont venus se déhancher et mettre de l’ambiance auprès de la gente féminine.

 Strip-tease dans une maison de retraite : “j’ai voulu les surprendre”

"Le public de notre établissement est composé de femmes à 98%. J’ai voulu les surprendre en faisant appel à cette troupe originaire de Marseille, les Gentlemen chippendales", raconte  la directrice Murielle Moni, dans les colonnes de Nice-Matin.

Une histoire similaire au Royaume-Uni

Comme le rapporte le journal anglais BBC News, chaque année, la maison de retraite de Bury St Edmunds (est de l'Angleterre) demande à ses résidents de rédiger un souhait pour Noël. Une retraitée a donc demandé un pompier strip-teaseur. L’établissement a accepté sa requête et le 12 décembre 2019, l’homme musclé a fait un spectacle qui a ravi ces femmes. 

"J'ai trouvé ça fantastique ! Si seulement il pouvait venir nous rendre visite tous les jours !", a déclaré la résidente de 89 ans avant d’ajouter : “Il m'a fait me sentir jeune à nouveau. J'ai adoré chaque seconde”.

Pour la responsable de la résidence, Sharlene Van Tonder,  le quotidien d’un retraité dans un EHPAD ne consiste pas uniquement à jouer à des jeux de société ou à regarder la télévision : "J'aimerais qu'il n'y ait pas de limite, pour que chaque jour puisse être différent et amusant", a-t-elle expliqué. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !