Uriner dans la piscine est mauvais pour les poumons | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Uriner dans la piscine est mauvais pour la santé, selon une étude.
Uriner dans la piscine est mauvais pour la santé, selon une étude.
©Reuters

Cause à effet

Uriner dans la piscine est mauvais pour les poumons

L'urine et le chlore, en se mélangeant, produisent une substance toxique.

Uriner dans la piscine n'est pas très hygiénique, on le savait. Mais cette pratique - très répandue - est aussi très mauvaise pour la santé.

Des echercheurs de l'’université Purdue (Indiana, Etats-Unis) ont analysé l'eau de piscines chinoises. Ils se sont rendus compte que les produits chimiques de l’urine, lorsqu’ils se mêlent au chlore qui désinfecte l’eau, forment une substance nocive, le chlorure de cyanogène. Celui-ci affecte notamment les poumons, le cœur et le système nerveux central. 

L’acide urique est présent dans 24 à 68 % des échantillons qu'ils ont prélevé, expliquent-t-ils dans un article publié le 6 mars dans Environmental Science & Technology. Dans la plupart des cas, il provenait d’urine humaine.

Leurs découvertes vont encore plus loin : l'urée, aussi présent dans l'urine, se transforme en un autre composant chimique - la trichloramine - en se mélangeant au chlore. Ce nouveau composé chimique attaque la fonction pulmonaire. Des biopsies des bronches de nageurs professionnels ont révélé la présence d’une inflammation comparable à celle des patients asthmatiques.

"Si les nageurs évitaient d’uriner dans la piscine, alors la qualité de l’air et de l’eau s’amélioreraient fortement, sans besoin de changer le traitement de l’eau ou la circulation de l’air", estiment les chercheurs. Alors, un petit effort !

Lu sur Pourquoi docteur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !