Une télé-réalité tchèque fait vivre une famille dans les conditions de l'occupation nazie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
La télé-réalité "Vacances dans le Protectorat" se déroule en 1939.
La télé-réalité "Vacances dans le Protectorat" se déroule en 1939.
©

Polémique

Une télé-réalité tchèque fait vivre une famille dans les conditions de l'occupation nazie

Très critiquée, la télé-réalité "Vacances dans le Protectorat" fait subir à trois générations de la même famille les conditions de vie de 1939.

L'histoire a la cote dans les émissions de télé-réalité. Mais en général, c'est sous le registre du "c'était mieux avant", à l'image du Pensionnat de Chavagne diffusé en France. Une chaîne de télévision tchèque, elle, a profité du 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale pour élaborer une émission où sept membres d'une famille expérimentent les conditions de vie de 1939.

Dans "Vacances dans le Protectorat", les trois générations ont vécu dans une maison de montagne isolée, au confort rudimentaire, en costumes d'époque et avec une alimentation rationnée pendant deux mois. Le tout sous le regard des caméras... et de soldats nazis, joués par des acteurs.

L'émission, dont la diffusion a débuté samedi, se divise en huit épisodes. Mais dès le premier, des internautes se sont insurgés. Des critiques auxquelles s'attendaient les producteurs.  "Quand nous avons démarré ce projet, nous savions qu'il allait y avoir un débat sur les limites de ce genre d'émissions. J'ai essayé de montrer cette période avec un grand sérieux, par respect pour son aspect tragique", a expliqué le directrice du programme Zora Cejnkova, à l'agence CTK.

Le Protectorat de Bohême-Moravie était l'entité politique installée par l'Allemagne nazie pour assurer le gouvernement des territoires de la Bohême, de la Moravie et de la Silésie tchèque, après le démembrement du territoire de la Tchécoslovaquie consécutif aux accords de Munich et à l'invasion allemande, rappelle-t-on. Des persécutions y ont été menées contre les juifs et les tziganes : 80.000 juifs du Protectorat ont été déportés dans des camps et environ 360.000 Tchèques et Slovaques ont péri durant la Seconde guerre mondiale.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !