Une américaine propose un concours pour trouver celui qui l'accompagnera dans un restaurant de luxe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Stephanie Robesky à la recherche d'un compagnon de restaurant
Stephanie Robesky à la recherche d'un compagnon de restaurant
©

Malin

Une américaine propose un concours pour trouver celui qui l'accompagnera dans un restaurant de luxe

Stephanie Robesky a réservé pour deux dans le meilleur restaurant du monde. Désormais, elle cherche un partenaire.

A l'heure d'internet, il est devenu très simple de rencontrer d'autres personnes. Alors quand Stephanie Robesky, une américaine de 39 ans originaire de San Francisco, obtient une réservation inespérée, elle ne s'inquiète pas d'être célibataire.

La jeune femme a réussi à réserver une table au restaurant éphémère Noma à Tokyo. Il s'agit en fait d'une installation temporaire dans la capitale japonaise du Noma de Copenhague, classé régulièrement comme le meilleur restaurant du monde grâce à son chef danois René Redzepi.

Pour l'accompagner, elle laisse donc une annonce sur internet, rappelant que l'heureux élu devra payer son billet d'avion et sa chambre à Tokyo tandis que Stephanie s'occupera de régler l'addition au restaurant (plus de 550 euros par personne). "J'ai pensé que j'aurais une dizaine de réponses", a-t-elle raconté à l'AFP. En fait, elle reçoit plus de 400 offres en quelques jours et certains ont même fait signer des pétitions pour être choisi. Il faut dire que plus de 60 000 personnes ont tenté d'obtenir une table mais qu'un petit millier de gourmets seulement ont été suffisemment rapides.

L'heureux élu devra être célibataire, entre 28 et 46 ans, capable de tenir un couteau et une fourchette correctement et évidemment de préférence beau garçon. Le diner est prévu fin janvier et Stephanie Robesky a même reçu l'appui du chef danois en personne.

Lu sur 20Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !