Un vernis à ongle pour détecter les drogues dans un verre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Un vernis à ongle pour détecter les drogues dans un verre
©Pixabay

Anti-viol

Un vernis à ongle pour détecter les drogues dans un verre

Les femmes seront désormais armées face aux violeurs.

Quatre étudiants de l'université de Caroline du nord, aux États-Unis ont créé un vernis à ongle capable de découvrir si des drogues utilisées par les violeurs (GHB, Rohypnol ou Xanax) ont été ajoutés dans une boisson. Son utilisation est simple, il suffit que la jeune femme trempe le bout de son doigt dans son verre. Si son vernis noircit, mieux vaut ne pas boire son cocktail et quitter la soirée.  

Baptisé Undercover Colors ou "couleurs cachées", le vernis devrait être commercialisé dès 2017. 

"Passer la peur du camp des victimes à celui des agresseurs" 

Les concepteurs décrivent leur projet comme "la première entreprise de mode qui donne le pouvoir aux femmes pour empêcher les agressions sexuelles". Les quatre chimistes assurent vouloir "faire passer la peur du camp des victimes à celui des agresseurs". 

Le vernis aiderait notamment de nombreuses étudiantes américaines. En effet le viol sur les campus est assez rependu aux États-Unis. 23,1% des étudiantes américaines déclarent avoir subi une agression sexuelle durant leurs quatre années d'études, selon une étude de l'Association of American universities dévoilée en 2015 et réalisée auprès de 150 000 étudiants de 27 campus.

 

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !