Un tableau produit par une intelligence artificielle adjugé 432 000 dollars | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Un tableau produit par une intelligence artificielle adjugé 432 000 dollars
©Collectif Obvious / Christie's

Intelligence art-ificielle

Un tableau produit par une intelligence artificielle adjugé 432 000 dollars

L'œuvre a été vendu aux enchères chez Christie's. Elle est le résultat des expérimentations d'un collectif d'artistes français.

A New-York, ce jeudi 26 octobre, dans la salle aux enchres de Chriestie's, une œuvre bien particulière était présentée. Il s'agit d'un tableau conçu grâce à un programme d'intelligence artificielle qui a été adjugé plus de 432 000 dollars, soit 381 000 euros. Une somme qui s'avère 40 fois supérieure à l'estimation de la célèbre maison.

Derrière ce portrait, se cache un collectif de jeune artistes français, Obvious, qui se compose de trois jeunes de moins de 30 ans. Un ingénieur, un entrepreneur et un artiste. Le tableau représente un personnage aux traits flous et s'intitule Edmond de Belamy. Elle a été reproduite par une imprimante à jet d'encre sur la base d'un modèle numérique conçu lui par un ordinateur.

"Nous avons nourri le système avec un jeu de données de 15 000 portraits peints entre le XIVe et le XXe siècle" a expliqué à Christie's Hugo Caselles-Dupré, membre de Obvious. Le programme d'intelligence artificielle a alors pris le relai pour, par lui-même, imiter les portraits jusqu'au résultat final après des milliers de tentatives.

Le programme utilisé par le collectif doit beaucoup au GAN, l'algorithme dont il s'inspire et reprend des éléments. Obvious rend d'ailleurs hommage à son créateur dans un communiqué :  " Nous aimerions remercier la communauté de l’intelligence artificielle, en particulier les pionniers qui ont commencé à l’utiliser, dont Ian Goodfellow, le créateur de l’algorithme GAN. Et l’artiste Robbie Barrat, qui a été une grande source d’influence pour nous"

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !