Un restaurant naturiste va prochainement ouvrir à Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Un restaurant naturiste va prochainement ouvrir à Paris
©REUTERS/Regis Duvignau

Au poil

Un restaurant naturiste va prochainement ouvrir à Paris

L'emplacement n'est pas défini mais les plus décomplexés pourront s'y rendre dès septembre.

Après tout, il fait vraiment chaud en cette période estivale, n'est-ce pas ? Et si le cœur vous en dit, vous pourrez bientôt assouvir vos penchants naturistes, avec l'ouverture du tout premier restaurant du genre à Paris.

L'histoire commence en fait à Londres, en mai dernier, avec l'ouverture du premier bar nudiste dans la capitale anglaise, par un entrepreneur nommé Seb Lyall. Pour une addition comprise entre 38,99 et 58,99 livres (soit entre 46 et 70 euros) selon le nombre de plats commandés, les clients du restaurant The Bunyadi pouvaient déguster des plats végans ou non, un bon moment passé dans le plus simple appareil.

Surprenant ou non, le bar a été un énorme succès, la liste d'attente ayant atteint les 46.000 clients. Mais le lieu avait fermé ses portes rapidement, dès le 31 juillet.  "Notre lieu actuel ne correspondait pas à notre volonté de nous agrandir. Il y faisait trop chaud et il n'y avait pas d'air conditionné" avait évoqué la direction.

Mais bonne nouvelle pour les Parisiens les moins pudiques, la ville Lumière est la future destination de l'entrepreneur. "Nous avons construit une communauté et maintenant nous voulons partager ça avec Paris" a annoncé Seb Lyall, qui aurait obtenu toutes les autorisations nécessaires à l'ouverture de son établissement parisien. Parisiens décomplexés, ne traînez pas. Il faudra se dépêcher pour y aller et ensuite briller en soirée, car le concept sera éphémère et fermera ses portes fin octobre.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !