Un agriculteur belge modifie le tracé de la frontière entre la France et la Belgique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Borne frontière
Borne frontière
©Capture d'écran TF1

Gaffe

Un agriculteur belge modifie le tracé de la frontière entre la France et la Belgique

Pour faire passer son tracteur il déplace une borne frontière

Jean-Pierre Chopin, chasseur de bornes frontières, se promenait dans ce bois de Bousignies-sur-Roc (Nord) quand il a remarqué que l'emplacement d’une borne aurait été décalé raconte TF1.

Résultat : le village français est plus petit de 2,20 mètres au profit d’Erquelinnes, la petite commune belge frontalière. Cette modification du tracé de la frontière est une violation du traité de Courtrai qui trace depuis plus de 200 ans la frontière franco-belge.

Quel est l'auteur de cette violation ? Ce serait un agriculteur belge gêné pour le passage de son tracteur. Le bourgmestre d’Erquelinnes a demandé à son administré de réparer la maladresse. 

La frontière entre la France et l'actuelle Belgique s'étend sur 620 km ajoute la BBC. La frontière a été officiellement établi een vertu du Traité de Courtrai, signé en 1820 après la défaite de Napoléon à Waterloo cinq ans plus tôt. La pierre déplacée remonte à 1819, lorsque la frontière a été tracée pour la première fois.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !