Quand la France fait sa promotion avec des paysages étrangers | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Quand la France fait sa promotion avec des paysages étrangers
©

Tourisme

Quand la France fait sa promotion avec des paysages étrangers

L'organisme public chargé de faire la promotion du tourisme en France, Atout France, illustre la beauté des paysages français avec des photos prises en Floride...

L'agence Atout France, chargée de faire la promotion du tourisme français, s'est une nouvelle fois pris les pieds dans le tapis.

Le 28 mars dernier, le quotidien britannique The Telegraph et le site GentSide révélaient une bourde sur une affiche censée représenter la Bretagne, avec une photo d’un paysage de Llandudno beach en Afrique du Sud. Réaction de l'agence : au lieu de remplacer la photo par un paysage français Atout France a opté pour une illustration prise... en Floride !

En effet, la photographie de six jeunes gens courant sur une plage, sous fond de coucher de soleil, a été prise à  Clearwater Beach en Floride. Titrée " multi ethnic friends running on the beach ", elle est même disponible sur des sites spécialisés pour la modique somme de 10 £ pour la version basse-résolution.

D'après le site Photofloue.net, c'est la totalité de la campagne publicitaire "France, Come and Play" qui serait illustrée avec de fausses photographies. Pour rendre la campagne plus crédible, des détails du littoral français auraient parfois même été ajoutés au montage. Une solution économique pour Atout France qui a déja dépensé plus de 700 000 euros dans cette campagne publicitaire.

Une nouvelle bourde pour l'agence qui espérait attirer les Britanniques en France pendant les prochains Jeux Olympiques de Londres. Les photos resteront placardées dans les couloirs du métro londonien jusqu'à mi avril...

Lu sur The Telegraph

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !