Solidays : avec 170 000 personnes, le festival bat son record de fréquentation | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
M a fait une prestation remarquée cette année aux Solidays
M a fait une prestation remarquée cette année aux Solidays
©REUTERS/Victor Tonelli

Belle performance

Solidays : avec 170 000 personnes, le festival bat son record de fréquentation

En trois jours, le festival a accueilli 80 concerts, d'artistes français et internationaux.

Les Solidays, c'est fini ! Mais pour sa 15ème édition le festival a battu son record de fréquentation. En trois jours, ce sont pas moins de 170 000 personnes qui se sont rendues à l'hippodrome de Longchamp. Et de vendredi à dimanche, Solidays a accueilli 80 concerts, d'artistes français et internationaux, dont Beady Eye, Tryo, The Hives, ou encore -M-, venu spécialement après son concert au Zénith. Le chanteur a d'ailleurs livré l'une des prestations les plus remarquées de cette année. "Nous allons dépasser les 2 millions d'euros de recettes. C'est une très bonne année qui va nous permettre de continuer à financer des associations qui viennent en aide aux malades", a assuré le fondateur de Solidays et Solidarité Sida, Luc Barruet.

Dimanche, un spectaculaire "die-in" a été organisé regroupant 58 000 personnes. Celles-ci ont simulé un cimetière humain pour interpeller le chef de l'Etat sur la lutte contre le sida. Elles se sont toutes allongées par terre et ont observé cinq minutes de silence. Ce "die-in" s'inscrit dans une campagne lancée par Solidarité Sida afin que la France augmente sa contribution au Fonds mondial de lutte contre de sida, la tuberculose et le paludisme, de 360 à 400 millions d'euros sur les trois prochaines années.

Voir la performance de The Hives pendant cette 15ème édition des Solidays :


Lu sur France Tv Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !