Saint-Valentin : "L'hymne à l'amour", chanson préférée des Français | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Saint-Valentin : "L'hymne à l'amour", chanson préférée des Français
©Reuters

Peu m'importe si tu m'aimes

Saint-Valentin : "L'hymne à l'amour", chanson préférée des Français

Un sondage BVA place le titre d'Edith Piaf à la première place d'un classement de 25 chansons d'amour francophones.

Édith Piaf a écrit Hymne à l’amour en pensant à l’homme qu’elle aimait, le boxeur Marcel Cerdan, rencontré en 1948 à New York, où elle était en tournée. Près de 70 ans plus tard, c'est dans le coeur des Français qu'elle a trouvé sa place. Hymne à l'amour se classe ainsi à la première place d'une liste de 25 chansons d'amour francophones choisies par les 1096 personnes interrogées lors d'un sondage BVA pour la presse régionale, constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Le titre d'Edith Piaf se classe devant deux chansons de Jacques Brel : Ne me quitte pas et Quand on a que l'amour. On observe que si les femmes préfèrent Hymne à l'amour, les hommes choisissent en priorité Ne me quitte pas

Céline Dion se classe 4e, avec Pour que tu m'aimes encore, devant Francis Cabrel et son Je l'aime à mourir

Également interrogés sur les chansons d'amour internationales, les sondés ont déclaré adorer le célèbre slow des Scorpions Still Loving You. Un titre phare suivi de près par I Will Always Love You de Whitney Houston et Hallelujah de Jeff Buckley.

Par ailleurs, trois Français sur quatre (76%) se déclarent par ailleurs satisfaits de leur vie sentimentale aujourd'hui et presque autant (72%) disent croire au grand amour et précisent avoir été amoureux en moyenne trois fois dans leur vie.

Lu sur BVA

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !