S'endormir et se réveiller ensemble rendrait votre couple heureux selon une étude | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Couple
Couple
©Allociné

Fallait le dire plus tôt

S'endormir et se réveiller ensemble rendrait votre couple heureux selon une étude

D'après une étude américaine basée sur le cycle du sommeil, la clé du bonheur pour un couple passerait par un endormissement et un réveil synchronisés.

Une étude menée par des chercheurs de l'université de Pittsburg aux Etats-Unis explique que de la qualité d'une relation amoureuse dépend de la même synchronisation et du même rythme de sommeil. Autrement dit, on s'endort et on se réveille simultanément afin d'être plus épanoui dans son couple. C'est ainsi que les chercheurs ont fait appel à 46 couples avant de conclure que le bonheur n'est pas uniquement le résultat de la franchise, la fidélité, la joie de vivre ou l'équilibre. Les participants à l'étude ont pu remarquer que les couples qui ne partageaient pas les mêmes cycles de nuit étaient beaucoup moins satisfaits que les couples qui avaient le même rythme de sommeil. Par ailleurs, 75% des femmes qui partagent le rythme de leur compagnon sont plus heureuses dans leur vie affective.

Les conclusions de l'étude révèlent également que, à l'inverse, dormir seul, alors que l'on partage une vie commune, est nocif au bonheur du couple. "La façon dont les couples dorment ensemble influencerait et serait influencée par la façon avec laquelle leur relation fonctionne. Le sommeil des couples mariés ou en vie maritale est davantage synchronisé que le sommeil des individus choisis au hasard. Cela suggère que nos habitudes de sommeil sont régulées en partie par la personne avec qui l’on dort", explique Heather Gun, principal auteur de l'étude.

Lu sur metronews.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !