Rosetta : la sonde larguera Philae vers la "tête" de la comète 67P le 12 novembre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
La sonde Rosetta
La sonde Rosetta
©REUTERS/ESA/NASA/Handout

Feu vert

Rosetta : la sonde larguera Philae vers la "tête" de la comète 67P le 12 novembre

Bien que le terrain ne soit pas parfaitement plat, il représente le meilleur compromis entre sécurité à l'atterrissage, ensoleillement pour les panneaux solaires et intérêt scientifique, estime l'Agence spatiale européenne (ESA).

L’Agence spatiale européenne (ESA) a tranché. C’est bien vers la "tête" de la comète 67/P/Churyumov-Gerasimenko que la sonde Rosetta tentera de déposer le module scientifique Philae le 12 novembre prochain. Bien que le terrain ne soit pas parfaitement plat, il représente le meilleur compromis entre sécurité à l'atterrissage, ensoleillement pour les panneaux solaires et intérêt scientifique. Pendant plus d’un an, l’engin spatial Philae scrutera, forera et analysera la comète pour y trouver des traces originelles de vie. "Cette mission sans précédent (...) nous livrera des informations cruciales sur la formation du Système solaire, la présence de l'eau, et peut-être l'origine de la vie sur Terre", s'est réjoui l'ESA dans un communiqué. 

"Nous savons maintenant exactement où l'atterrisseur va se poser, ce qui est une étape importante de la très délicate mais captivante séquence d'opérations qui s'annonce", a déclaré Fred Jansen, responsable de la mission Rosetta à l'ESA. "Toutefois, il reste encore une série d'étapes clés à franchir avant le feu vert définitif pour l'atterrissage", a-t-il averti, précisant qu’aucun risque ne sera pris. Si un seul voyant est rouge avant le largage de Philae, la séquence des opérations sera interrompue.

Quand la sonde Rosetta l'aura largué, Philae sera soumis au seul champ de gravité de la comète pour rejoindre sa cible. Une fois au contact avec le noyau de la comète, l’atterrisseur risque de rebondir, étant donné la faible gravité. Afin d’assurer son ancrage, les scientifiques ont prévu trois systèmes : l'émission d'un gaz afin de le plaquer à la surface, deux harpons qui peuvent s'accrocher jusqu'à 2,5 m de profondeur et des sortes de vis au niveau de ses trois pieds.

La mission scientifique de ce module bardé de dix instruments scientifiques devrait prendre fin en mars 2015 pour cause de surchauffe lorsque la comète se rapprochera du Soleil. Quant à Rosetta, la sonde poursuivra sa mission d’escorte de la comète pendant encore plusieurs mois. Mercredi 15 mars, elle n’était qu’à 10 km de distance.  

Lu sur TF1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !