Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Rémy Daillet devant l'usine Molex, dans la nuit du 2 au 3 février 2009 à Villemur-sur-Tarn, lors d'une Grève du Froid pour protester contre la fermeture du site.
Rémy Daillet devant l'usine Molex, dans la nuit du 2 au 3 février 2009 à Villemur-sur-Tarn, lors d'une Grève du Froid pour protester contre la fermeture du site.
©REMY GABALDA / AFP

Justice

Rémy Daillet et sa famille ont été expulsés de Malaisie

Soupçonné d'avoir contribué à l'enlèvement de Mia en avril dernier, Rémy Daillet avait été arrêté en mai après l'expiration de son visa touristique. Il a été expulsé de Malaise avec sa famille ce dimanche.

Rémy Daillet, soupçonné d'avoir contribué à l'enlèvement de la petite Mia en France en avril dernier, a été expulsé de Malaisie dimanche matin avec sa famille, selon des informations de BFMTV. Rémy Daillet, sa compagne Léonie B., enceinte, et ses trois enfants de 17, 9 et 2 ans, avaient été arrêtés pour situation irrégulière fin mai sur l'île touristique de Langkawi où ils résidaient.

« Ils ont pris un vol commercial vers l'aéroport de Changi à Singapour avec une escorte de sécurité renforcée », selon les précisions d’une source à l'AFP.

L'opération aurait été placée sous la surveillance de personnels du consulat de France en Malaisie et d’agents de police et d’immigration malaisienne.

Ils vont ensuite prendre un vol pour Paris, toujours accompagnés de policiers malaisiens, où ils sont attendus lundi matin.

A l'arrivée à l'aéroport en France, le mandat d'arrêt du juge d'instruction de la Juridiction inter-régionale spécialisée de Nancy sera notifié.

Le juge aura alors deux possibilités : le faire présenter immédiatement à Nancy en vue de sa mise en examen ou le faire présenter devant le juge des libertés et de la détention  local, à Bobigny, pour une incarcération provisoire.

Rémy Daillet avait entamé une grève de la faim pour protester contre son arrestation tandis que sa compagne enceinte craignait des complications si elle prenait l'avion, selon leur avocat français.

Rémy Daillet et sa famille n'ont pas été arrêtés dans le cadre de l'affaire de l'enlèvement de Mia mais parce que leurs visas ont expiré.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !