Redfoo annonce l'arrêt de LMFAO | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Redfoo annonce l'arrêt de LMFAO
©

C'est fini !

Redfoo annonce l'arrêt de LMFAO

Le duo américain a décidé de faire une pause. C'est Redfoo, l'un d'eux, qui l'a annoncé, ce vendredi. Les deux artistes continueront en solo.

Terminus. LMFAO a décidé de faire une pause. C'est l'un des deux membres, Redfoo, le plus chevelu, qui a annoncé la nouvelle sur le site australien news.com.au. "J’ai l’impression qu’on fait ce boulot depuis si longtemps, cinq ou six ans. Et aujourd’hui on se dit qu’en fait, on devrait faire ce qui nous semble naturel et explorer ces choses-là", s'est justifié le chanteur déjanté. Sky Blu et Redfoo vont donc prendre deux "directions différentes". Ce dernier souhaite lui faire "une carrière solo en promettant de continuer de faire de la musique à la sauce LMFAO".

"Je pense que nous avons commencé naturellement à passer du temps avec des groupes de personnes différents, mais il sera toujours mon neveu et je serai toujours son oncle", a affirmé Redfoo rappelant que Sky Blu est son neveu. Si le duo fait une pause, ils pourraient toutefois chanter à nouveau ensemble dans quelques années. Depuis le mois d'avril dernier, des rumeurs de séparation ne cessaient de gonfler mais les interprètes de Party Rock anthem démentaient. " Si Sky va manier les platines en Amérique du Sud tandis que je suis à Las Vegas, on entendra forcément 'Oh, ils font des choses chacun de leur côté. Comment pourrait-on en faire une histoire ? ''", répondait alors Redfoo.

Pour rappel, LMFAO s'est formé à Los Angeles en 2006 sortant un premier album en 2009 intitulé Party Rock. Ils ont cartonné sur la scène internationale après la sortie de leur second opus en 2011 Sorry for the party rocking.

Lu sur 20Minutes.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !