Ces politiques qui devraient se méfier de Twitter | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Ces politiques qui devraient
se méfier de Twitter
©

Un homme averti...

Ces politiques qui devraient se méfier de Twitter

Non, il ne faut pas montrer son sexe sur Twitter ou se faire prendre en flagrant délit de drague.

Après la mésaventure d'Anthony Weiner, forcé de s'excuser après avoir posté par mégarde une photo de son sexe en érection moulé dans son caleçon, Foreign Policy fait la liste des bourdes plus ou moins graves commises sur Twitter par des hommes politiques.

Le Canadien George Lepp a connu une mésaventure assez similaire il y a quelques jours. Une photo en gros plan de son sexe a été postée sur Twitter dans des conditions assez confuses, avant d'être supprimées quelques minutes plus tard. L'homme invoque une mauvaise blague, mais peine à donner un récit clair.

En Belgique, Yves Leterme a été pris en flagrant délit de ce qui ressemble fort à une séance de drague sur Twitter. Se croyant manifestement dans la partie "messagerie privée" du site, il a envoyé le message suivant dans un anglais approximatif : "Pas du tout. J'ai envie d'apprendre à vous connaître. Vous aussi ?" Le Premier ministre a toujours nié que ce message était destiné à une femme...

Au-delà des scandales sexuels, des politiques sont aussi épinglés pour poster des informations confidentielles, à l'image de ce parlementaire américain qui a tweeté "Je viens d'arriver à Bagdad", alors que des raisons de sécurité imposaient une discrétion totale à sa délégation.

Lu sur Foreign Policy

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !