Polémique en Allemagne avec une exposition sur la "mode musulmane contemporaine" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Mode
Polémique en Allemagne avec une exposition sur la "mode musulmane contemporaine"
©Manan VATSYAYANA / AFP

"Contemporary Muslim Fashions"

Polémique en Allemagne avec une exposition sur la "mode musulmane contemporaine"

Selon Courrier International, un musée de Francfort accueille une exposition qui présente des vêtements destinés aux femmes musulmanes. Cette exposition suscite de nombreux débats en Allemagne. Des modèles de grandes marques comme Chanel sont exposés.

L'exposition "Contemporary Muslim Fashions" s'ouvre ce vendredi 5 avril à Francfort, en Allemagne, au sein du musée des Arts appliqués. Cette exposition est consacrée aux modes musulmanes contemporaines. Elle a déjà été présentée au M.H. De Young Museum de San Francisco

Courrier International a révélé que l'exposition avait suscité un vif débat en Allemagne et dans la presse. 

La rédaction du "Frankfurter Allgemeine" a publié une tribune intitulée "La tolérance nous rend aveugles". Le journal dénonce une exposition qui "plaide pour une dépolitisation du vêtement" qui "n'est justement pas qu'une mode". 

Selon des précisions de Courrier International, le musée a sélectionné des portraits signés par le photographe américano-irakien Wesaam al-Badry consacrés à des femmes vêtues d'un niqab coloré estampillé Chanel ou Valentino.

Le commissaire de l'exposition, Jill D'Alessandro, a tenu à se défendre : 

"L'exposition se concentre sur un type de robes à la mode et modestes afin de montrer l'éventail de choix dont disposent les nombreuses femmes musulmanes".

De plus en plus de marques se lancent dans la mode "décente" ou "pudique" comme H&M, Dolce & Gabbana, Uniqlo ainsi que de grands créateurs comme Chanel. 

Jill D'Allessandro s'est expliqué sur l'émergence et la progression de la tendance de l'émergence de "hijabistas" et de "mipsterz" en réponse aux fashionistas et au mouvement hipster.

"Les femmes musulmanes dépensent chaque année 37 milliards d'euros dans la mode". 

L'exposition de Francfort contient une collection très riche de vêtements souvent prêtés par des créateurs venus du Moyen-Orient.

La rédaction du Spiegel a donné un autre point de vue sur cette exposition : 

"On en sort de bonne humeur. On peut voir des robes, des tenues de stylistes du monde entier. Pas de burqa, pas de voile intégral, pas de cage de textile noir. Il s'agit davantage de réponses fières à la contrainte et à l'uniformité".

Le musée a reçu des lettres de menaces. Des contrôles renforcés sont effectués à l'entrée du musée. 

Cette exposition au musée des Arts appliqués de Francfort doit se dérouler jusqu'au 15 septembre 2019. L'exposition sera ensuite visible aux Pays-Bas, à Rotterdam, et à New-York, aux Etats-Unis. 

Voici des vidéos liées à l'exposition qui s'est déroulée à San Francisco il y a quelques mois à peine :

Courrier international

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !