Plouagat (Côtes-d'Armor) : les habitants ont décidé de sauver leur église | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Les habitants de Plouagat ont voté pour la restauration de leur église (illustration)
Les habitants de Plouagat ont voté pour la restauration de leur église (illustration)
©D.R.

C'est un plébiscite

Plouagat (Côtes-d'Armor) : les habitants ont décidé de sauver leur église

La restauration de l'église Saint-Pierre, composée d'éléments datant des XVe et XVIIIe siècles et d'un clocher achevé en 1879, a été souhaitée par quelque 80 % des votants.

Les habitants de Plouagat devaient donner leur avis. Celui-ci est presque unanime. Ce dimanche, un référendum était organisé par la mairie afin de savoir s'ils souhaitaient ou non engager des travaux de restauration de leur église. Quelque 80% des votants, sur la base du dépouillement de plus de la moitié des suffrages, ont répondu "oui". L'église Saint-Pierre, composée d'éléments datant des XVe et XVIIIe siècles et d'un clocher achevé en 1879, est donc sauvée. Ce scrutin officiel a mobilisé un peu plus de 50 % des 2 016 électeurs inscrits dans ce bourg breton.

L'église était dans un tel état de délabrement que le mairie, l'année dernière, a pris un arrêté de fermeture. "La toiture et la charpente poussent sur les murs", explique Daniel Turban, adjoint au maire Paul Kervarec (DVG). "Les premières estimations pour les travaux vont de 1,1 à 1,5 million d'euros. C'est une somme importante, qui se traduira soit par plus d'impôts, soit par d'autres équipements en moins. Il est normal que les gens puissent se prononcer", souligne-t-il. Pour rappel, depuis la loi de 1905 de séparation de l'Église et de l'État, les communes ont la charge de la plupart des bâtiments religieux, notamment quand ils ne sont pas classés, comme c'est le cas de l'église de Plouagat.

Lu sur Le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !