Playstation 4 : la console de Sony débarque en France, les fans se délectent | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
La PS4 coûte 399 euros, soit 100 euros de moins que la Xbox One.
La PS4 coûte 399 euros, soit 100 euros de moins que la Xbox One.
©Reuters

À vos manettes !

Playstation 4 : la console de Sony débarque en France, les fans se délectent

Elle est commercialisée juste une semaine après la sortie de sa rivale, la Xbox One de Microsoft.

Les "gamers" l'attendaient depuis longtemps. La Playstation 4 sort ce vendredi en France, soit deux semaines après son lancement aux Etats-Unis, où elle s'est vendue à plus d'un million d'exemplaires en 24 heures. Surtout, la PS4 est commercialisée sept jours après la sortie de sa rivale, la Xbox One de Microsoft, une console grand public. Pour se différencier, Sony vise en priorité un public de joueurs assidus, explique France 24.

Le but du constructeur japonais est de vendre 5 millions de PS4 d'ici mars 2014. Pour ce qui est du prix, Sony a retenu les leçons du passé : vendue 600 euros, la PS3 est loin d'avoir été un succès. Son nouveau joujou coûte 399 euros, soit 100 euros de moins que la Xbox One, souligne Le Point"Aujourd'hui, il n'y a pas de position de leader ou de challenger à avoir. Nous sommes sur un marché limité avec seulement trois concurrents [Sony, Microsoft, Nintendo, ndlr]. Ce sont les joueurs qui choisiront", explique Arnaud Gueydan, directeur de la branche console chez Playstation France.

Dans l'Hexagone, seuls ceux qui ont réservée la PS4 à l'avance pourront se la procurer dans la journée. Huit cents exemplaires supplémentaires non réservés seront toutefois disponibles plus tard dans la journée à Paris.

Lu sur France 24

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !