Pippa Middleton et sa nouvelle vie : elle devient chroniqueuse pour Vanity Fair | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Pippa Middleton chroniqueuse chez Vanity Fair
Pippa Middleton chroniqueuse chez Vanity Fair
©

Nom d'une pip...pa !

Pippa Middleton et sa nouvelle vie : elle devient chroniqueuse pour Vanity Fair

La sœur de Kate Middleton a consacré sa première contribution à son goût pour le tennis et le tournoi de Wimbledon.

Pippa Middleton aime écrire et elle le prouve. Alors que de nombreuses rumeurs l'envoyaient vers un grand média, c'est finalement Vanity Fair qui a touché le gros lot. La revue américaine vient en effet de confirmer le recrutement de la sœur de Kate Middleton. "Nous sommes très heureux que Pippa soit l'une de nos chroniqueuses", s'est réjoui l'un des journalistes avant d'ajouter que "c'est une très bonne observatrice des passe-temps des Britanniques. Elle est également très sportive, et nous avons hâte d'avoir son avis sur les activités british, en commençant par Wimbledon". 

Ce n'est pas la première fois que Pippa Middleton écrit puisqu'elle a déjà rédigé un livre sur l'organisation d’événements et participé à ne revue de supermarchés. Chez Vanity Fair, la belle-sœur du prince William va donner quelques informations sur la vie britannique.

D'ailleurs, pour sa première contribution, elle a décidé de parler de sa passion pour le tennis et le tournoi mythique de Wimbledon. "J'avais huit ans la première fois que j'ai été à Wimbledon et j'étais déjà une joueuse très affûtée. Ce jour-là, je me suis acheté une carte postale représentant le trophée décerné aux femmes, sur laquelle j'ai écrit : "Je le gagnerai un jour", avec ma signature en-dessous", a-t-elle écrit sur cette chronique.

Mieux, Pippa Middleton aurait réalisé une interview avec … Roger Federer. En tout cas, la venue de la belle n'a pas ravi tout le monde. Des journalistes ont exprimé leur déception. : " Mauvais choix - l'équivalent de prendre Paris Hilton ou Kim K comme chroniqueuse" ou encore "Qui ensuite ? Le teinturier d'Obama ?", a notamment écrit Eleanor Mills du Sunday Times.

Lu sur TF1 News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !