Pandas : 2013, l'année du baby-boom | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Pandas : 2013, l'année du baby-boom
©China Daily/Reuters

Félicitations !

Pandas : 2013, l'année du baby-boom

La population captive se chiffre désormais à 376 pandas, plus résistants et moins vulnérables que les 1 600 pandas sauvages.

Les pandas vont-ils pouvoir regarder l'avenir avec confiance ? C'est ce que l'on est en droit de penser après une année 2013 riche en naissances. Ils sont en effet 49 petits pandas captifs à avoir vu le jour au cours de l'année écoulée pour 42 survies. La preuve que les programmes d'élevage en captivité fonctionnent. Les pandas en captivité sont désormais au nombre de 376, la plupart vivant en Chine.

"Je pense que la recherche a été l'une des principales raisons du bien-être de la population captive. Appliquer nos méthodes à la population sauvage n'est pas si facile", estime Rebecca Snyder, la conservatrice du zoo de mammifères d'Atlanta de mammifères. Elle espère désormais que les visiteurs des zoos vont se sensibiliser à la cause : "J'espère qu'ils voient nos petits, pensent à ceux qui sont nés dans la nature et que cela leur donne envie de s'assurer que ces bébés ont également un avenir prometteur".

LIRE AUSSI : Le porno : la solution pour ranimer la libido des pandas menacés d'extinction !

Selon le gouvernement chinois, la population sauvage se chiffre à environ 1 600 animaux. "Ce sont 1 600 animaux qui sont répartis dans une dizaine de forêts, dont certaines ne comptent que très peu d'animaux. Il risque donc d'y avoir de la consanguinité et d'y avoir des catastrophes comme des glissements de terrain qui détruisent l'habitat", explique Jonathan Ballou, directeur de la population du Smithsonian Conservation Biology Institute.

L'objectif à long terme des spécialistes est désormais de permettre aux animaux sauvages de retrouver la même diversité génétique que les pandas captifs. Ces derniers sont en effet plus résistants et moins vulnérables à la maladie. Pour le moment, Jonathan Ballou estime qu'il faudra porter à 500 la population des pandas captifs, le nombre nécessaire à la préservation de 90% de la diversité génétique des pandas pour les 200 prochaines années.

Lu sur NPR

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !