Oscars 2016 : Leonardo DiCaprio remporte (enfin!) la statuette de meilleur acteur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Oscars 2016 : Leonardo DiCaprio remporte (enfin!) la statuette de meilleur acteur
©REUTERS/ Mario Anzuoni

At last

Oscars 2016 : Leonardo DiCaprio remporte (enfin!) la statuette de meilleur acteur

Les films Spotlight, The Revenant et Mad Max ont également marqué le palmarès de la cérémonie, qui se déroulait dimanche soir au Dolby Theater de Los Angeles.

La fin de la malédiction pour Leonardo DiCaprio, qui a conjuré le sort. L’acteur a décroché l’Oscar du meilleur acteur pour son interprétation d’un trappeur dévoré par la vengeance dans The Revenant, lors de la 88e cérémonie des Oscar, qui se déroulait au Dolby Theater de Los Angeles. Après trois nominations infructueuses et des années de gentilles moqueries sur Internet, l’Américain décroche enfin le graal des acteurs hollywoodiens. Chez les femmes, c’est une très jeune comédienne de 26 ans, Brie Larson, qui a été désignée meilleure actrice pour son rôle de mère violée dans Room.

The Revenant a également permis à son réalisateur, Alejandro González Iñárritu, d’entrer dans la légende du cinéma. Le Mexicain a en effet décroché pour la deuxième année de suite la statuette de meilleur réalisateur (en 2015, il avait triomphé avec Birdman). Seuls deux autres personnes ont réussi cet exploit : John Ford (1941 et 1942) et Joseph L. Mankiewicz (1950 et 1951).

The Revenant a toutefois dû céder face à Spotlight. Le film sur l’enquête des journalistes du Boston Globe sur les abus d’enfants par des prêtres catholiques, est reparti avec la récompense reine de meilleur film, tandis que la saga post-apocalyptique Mad Max a de son côté raflé les prix techniques, repartant avec six récompenses. Enfin, il n'y aura pas eu d’Oscars pour la France. Dans la catégorie film étranger, Mustang a laissé échapper la statuette au profit du Fils de Saul du réalisateur hongrois Laszlo Neme.

Cette 88e cérémonie des Oscar était également marquée par une polémique sur le manque de représentativité à Hollywood, certaines personnalités noires ayant d’ailleurs boycotté la cérémonie. Le comédien et humoriste Chris Rock a mis les pieds dans le plat d’emblée. "Je suis ici aux Oscars, connu aussi comme les récompenses attribuées par les Blancs, a-t-il lancé. "Vous réalisez que s'ils désignaient les présentateurs, je ne serais pas là ce soir". Il a au passage égratignée Jada Pinkett Smith, qui avait décidé de ne pas aller à la cérémonie."Jada Pinkett Smith qui boycotte les Oscars, c'est comme si je boycottais la culotte de Rihanna: je n'étais pas invité", a-t-il férocement ironisé.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !