Obésité : un gène serait en cause dans 90% des cas | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le gène CEP19 aurait un rôle de régulateur sur l'appétit.
Le gène CEP19 aurait un rôle de régulateur sur l'appétit.
©DR

C'est pas moi, c'est la génétique

Obésité : un gène serait en cause dans 90% des cas

C'est ce qui ressort d'une étude américaine.

Passer des heures dans une salle de sport ne servirait donc à rien ? Selon une nouvelle étude, relayée par le Daily Mail, un gène serait en cause dans 9 cas d'obésité sur 10. Le gène CEP19 serait si puissant qu'il pourrait, en mutant, doubler la masse des souris, souligne les scientifiques de l'école de médecine Icahn (Etats-Unis). En "éteignant" ce gène, on augmenterait considérablement le sentiment de faim et la capacité du corps à brûler les calories.

Inversement, quand ce gène fonctionne, il aurait un rôle de régulateur et aiderait à rester mince, estiment les chercheurs. "Ce gène n'est pas seulement présent chez les humains et les souris, il se trouve chez toutes les espèces unicellulaires", explique le Dr John Martignetti, généticien et principal auteur de l'étude. "La nature considère ce gène tellement important qu'elle a conservé sa structure depuis plus de 700 millions d'années [date à laquelle la vie serait apparue sur Terre, ndlr."

Un Français sur trois est en surpoids, dont 15% en situation d'obésité. Par ailleurs, 76% des Français pensent qu'une alimentation "trop grasse et trop sucrée" est la cause de l'obésité.

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !