Obésité : le gène FTO en cause selon une étude | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Obésité de dos
Obésité de dos
©

Un petit creux ?

Obésité : le gène FTO en cause selon une étude

Les personnes atteintes du "gène de la faim" ont 70% de chance en plus d’être obèse et pèsent en moyenne 3 kilos de plus.

Il se nomme "gène de la faim" ou plus scientifiquement gène FTO. Des chercheurs ont découvert que des millions de Britannique sont porteurs de ce gène qui les empêche de se sentir rassasié à la fin du repas. Les personnes disposant de la "mauvaise" variante du gène FTO  recherchent des aliments sucrés et gras et la probabilité qu'ils deviennent obèses est beaucoup plus élevé que chez les autres (ils ont 70% de chance en plus d’être obèse et pèsent en moyenne 3 kilos de plus).

Cette étude, publiée dans la revue scientifique Science et menée par des chercheurs des universités anglaises d'Oxford et d'Exeter,  pourrait permettre d'expliquer pourquoi des personnes qui se nourrissent  de la même manière ne réagissent pas pareil en terme de poids.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !