Norvège : ivres, un pilote et trois membres d'équipage débarqués d'un avion avant le décollage | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Norvège : ivres, un pilote et trois membres d'équipage débarqués d'un avion avant le décollage
©Reuters

Plus de pilote dans l'avion

Norvège : ivres, un pilote et trois membres d'équipage débarqués d'un avion avant le décollage

Selon le quotidien norvégien Dagbladet, il s'agissait d'un vol charter géré par la compagnie norvégienne Startour, à destination de Chania, en Grèce avec 109 passagers à bord. Les quatre personnes arrêtées risquent jusqu'à deux ans de prison s'ils sont reconnus coupables.

Voilà une histoire qui ne rassurera pas tous ceux qui ont peur de l'avion. Ce samedi, le pilote, le co-pilote et deux hôtesses de l'air ont été débarqués d'un avion de ligne avant son décollage d'Oslo, d'où il devait rejoindre la Grèce. Les autorités indiquent que la police a reçu un appel anonyme vers 4 heures du matin, l'informant que des membres d'équipage avaient consommé de l'alcool. Et les faits sont très graves puisque la sécurité de centaines de personnes était en jeu. Ainsi, les quatre personnes placées en garde à vue, risquent jusqu'à deux ans de prison s'ils sont reconnus coupables. 

"Les résultats des tests d'alcoolémie ont confirmé que quatre des cinq membres de l'équipage (...) étaient au-dessus de la limite légale d'alcoolémie de 0,2 pour mille", a déclaré Edith Ek Sorensen, procureur de police de Romerike. Pour confirmer les taux d'alcoolémie, le pilote, le co-pilote et deux hôtesses de l'air, tous originaires de Lettonie et employés par Air Baltic, ont été conduits à l'hôpital pour des tests sanguins.

La compagnie Air Baltic a présenté ses excuses dans un communiqué, expliquant que le vol avait eu 4h45 de retard : "Selon les informations dont nous disposons, quatre membres d'équipage sur cinq étaient soupçonnés d'être en état d'ébriété. Ils subissent actuellement des tests pour déterminer leur taux d'alcool dans le sang". Et d econclure : "La sécurité est notre priorité et Air Baltic mène une enquête minutieuse à ce sujet. Air Baltic a a plusieurs étapes de contrôle pour s'assurer de la sécurité de ses vols. Air Baltic a suspendu les quatre membres d'équipage impliqués dans cette affaire jusqu'à ce que l'enquête soit terminée".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !