Non, l'humain ne se contente pas d'utiliser que 10% de son cerveau | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Non, l'humain ne se contente pas d'utiliser que 10% de son cerveau
©Flickr/IsaacMao

Mythe

Non, l'humain ne se contente pas d'utiliser que 10% de son cerveau

La légende a la vie dure…

Ce dimanche, les téléspectateurs de TF1 ont regardé Lucy, le film de science-fiction de Luc Besson basé sur une question : Et si nous utilisions toutes nos capacités cérébrales ? En effet, l'humain n'utiliserait que 10% de son cerveau, laissant entrevoir des opportunités sidérantes, décrites dans le film.

Sauf que la réalité est bien moins prometteuse. Cette histoire de "10 %" viendrait d'une citation d'Albert Einstein mais aucune trace ne cette phrase n'a été retrouvée. Comme le souligne le Huffington Post, la déclaration viendrait plutôt d'un psychologue du début du siècle, William James qui écrivait en 19058 : "Nous n'utilisons qu'une petite partie de nos potentielles ressources mentales et physiques".

En fait, il serait tout à fait improbable que l'évolution ait doté l'homme d'un cerveau si gros et si complexe pour ne l'utiliser qu'en toute petite partie. Une étude de l'université de New York tord définitivement le cou à ce mythe : "le cerveau pourrait être actif à 100% en réalisant une tâche même si seule une toute petite partie lui est entièrement dédiée" écrit son auteur. Mais il est vrai que la fatigue ou encore le stress nous prive d'utiliser notre cerveau à sa plein capacité.

Lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !