Nice : la vente de "Mein Kampf" au Festival du livre suscite l'indignation | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Nice : la vente de "Mein Kampf" au Festival du livre suscite l'indignation
©Reuters

Polémique

Nice : la vente de "Mein Kampf" au Festival du livre suscite l'indignation

Après avoir retiré l'ouvrage de son stand, le bouquiniste a dénoncé la "censure d'une expression culturelle".

Un exemplaire de l'ouvrage Mein Kampf (Mon combat), d'Adolf Hitler, figurait sur le stand d'un bouquiniste du Festival du livre de Nice, dimanche 4 juin. Prévenu par "des auteurs", un élu de Cagnes-sur-Mer a invité le bouquiniste à retirer cet ouvrage de son stand. 

Jean-François Téaldi, l’élu à l'origine de cette démarche, raconte sur sa page Facebook sa discussion avec le bouquiniste. "C'est vous le responsable du stand ? Vous n'avez pas honte de proposer Mein Kampf, (...) dans la ville ou a été déportée Simone Veil et des centaines d'enfants juifs?" 

"Mein Kampf est dans le domaine public, il n’y a rien d’illégal", lui aurait répondu le bouquiniste. 

"Si vous diffusez Mein Kampf, il faut que ce soit avec l’avertissement que ce pamphlet a causé la mort de millions de personnes, or ce n’est pas le cas", répond l’élu. 

L'intéressé dénonce quant à lui la "censure d'une expression culturelle".

"Je trouve cela moralement déplorable. C'est un ouvrage qui ne devrait pas se trouver dans les rayonnages du Festival du livre", a par ailleurs déclaré Jean-Luc Gag, conseiller municipal de la ville de Nice, délégué à la Littérature. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !